8.26.2014

eLearning : Transparency lance une formation anti-corruption

Par Bruno Askenazi, business.lesechos.fr,
Ce module de sensibilisation aux enjeux de la corruption s’adresse en priorité aux PME/ETI et à leurs collaborateurs les plus exposés.
Avoir les bons réflexes pour identifier et réagir aux tentatives de corruption. C’est l’un des objectifs du eLearning lancé par Transparency International cet été. Accessible gratuitement sur le site français de l’association,
la formation intitulée « Faire des affaires sans corruption » s’adresse en priorité aux PME/ETI et à leurs salariés exposés à la corruption notamment à l’export. « Ce module d’1 heure 30 cible principalement les entreprises qui n’ont pas les moyens de former leurs collaborateurs aux enjeux et aux risques liés à la corruption », explique Baptiste Pécriaux, responsable du programme entreprise de Transparency International France.
Risques juridiques et commerciaux sans précédent
Le cours proposé en deux langues (français –anglais) vise d’abord à faire prendre conscience des conséquences négatives de la corruption sur les économies concernées mais aussi à sensibiliser les collaborateurs aux risques pour l’entreprise et les informer des comportements répréhensibles. « Le renforcement des législations anti-corruption dans de nombreux pays et leur portée extraterritoriale font courir aux entreprises des risques juridiques, commerciaux et de réputation sans précédent », souligne-t-on chez Transparency International. Des risques qui pèsent également sur les individus. On oublie en effet trop souvent que l’on peut être poursuivi en son nom propre même en agissant pour le compte d’un employeur.
Conseils opérationnels
Invité à des mises en situation inspirées de cas concrets, l’utilisateur peut également apprendre quelques « bonnes pratiques » à adopter face à des situations à risque. A chaque cas, on lui propose un quizz avec trois réactions possibles dont une seule valable. Parmi les bons réflexes rappelés dans le cours, ne pas rester seul et en parler à son supérieur hiérarchique. Le eLearning donne quelques conseils très opérationnels pour identifier les « signaux d’alerte » à faire remonter auprès de son manager.
Au final, cette formation donne aux salariés concernés un premier aperçu des enjeux de la corruption et les méthodes de base à appliquer sur le terrain. Une bonne préparation à une formation classique plus approfondie. Cet investissement peut à terme se révéler payant : mettre en place un programme anti-corruption, c’est un avantage concurrentiel pour travailler avec certains grands groupes français ou étrangers dans le cadre de leur politique RSE.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire