7.31.2014

Projet Education II : le MINEPAT prescrit le parachèvement des activités

Projet Education II : le MINEPAT prescrit le parachèvement des activitésLe Ministre de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du Territoire, M. Emmanuel NGANOU DJOUMESSI, Président de la Stratégie Sectorielle de l’Education au Cameroun, a présidé ce jeudi 17 juillet 2014 dans son Cabinet, une importante réunion relative au projet Education II. C’était en présence de ses proches collaborateurs, du Coordonnateur dudit projet et des représentants du Ministère de l’Education de Base et du Ministère des Finances.
Objectif : faire le point sur la mise en œuvre du projet dans la perspective de pérenniser ses acquis.
Dans son propos, M. Thomas MATIP, Coordonnateur du projet, a rappelé le contexte dans lequel celui-ci a été exécuté. Selon lui, ce projet a pour objectif :  le développement des infrastructures et équipements scolaires ; l’amélioration de la gouvernance du système éducatif et des innovations pédagogiques. Spécifiquement, il s’agit de répondre aux dégradations qualitatives et quantitatives de l’éducation au Cameroun enregistrées du fait de la récession économique des années 80 et caractérisées par la faiblesse de l’offre publique d’éducation et du rendement interne du système éducatif, ainsi que l’inégal accès à l’éducation. La mise en œuvre du projet se décline en 3 phases : la première (2000-2006) visait l’opérationnalisation du programme initial convenu avec la BAD, la deuxième (2007-2009) tendait à résorber les déficits enregistrés dans la phase I et la troisième (2010-2015) en cours ambitionne de valoriser les acquis positifs du projet. Cependant, depuis l’élaboration du rapport d’achèvement de la convention entre le Cameroun et la BAD en décembre 2010, le projet est financé sur ressources propres du gouvernement. C’est ainsi qu’il a bénéficié dans le cadre de l’exercice budgétaire 2012, d’une allocation de 450 millions de FCFA et d’un milliard de FCFA en 2013.
Au vu des incertitudes liées à la mise en œuvre dudit projet, le MINEPAT a recommandé à son unité de gestion « d’éviter des fuites en avant ». Il a ordonné une évaluation physico-financière exhaustive des activités jusqu’à date non exécutées et celles réalisées partiellement. Le gouvernement se doit de mobiliser les ressources nécessaires en vue de parachever la mise en œuvre dudit projet. En outre, cette évaluation permettra au gouvernement d’introduire dans les meilleurs délais, une nouvelle requête auprès de la BAD.
Le projet Education II est le premier fleuron d’une coopération multiforme entre la BAD et le Cameroun dans le secteur de l’éducation. Il constitue sur le plan stratégique, un instrument avancé du dispositif d’universalisation de l’éducation prônée par le Chef de l’Etat, Paul BIYA. Le coût du projet s’élève à la somme de 8,35 millions d’Unités de Compte dont 7,5 millions financés par la BAD et 0,85 millions soit environ 1,5 milliard de FCFA) représentant la contrepartie du Gouvernement camerounais.
Source: MINEPAT, 30-07-2014

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire