7.13.2014

La consommation des fonds C2D sur de nouvelles stratégies

Par Olivier OKOLE, Cameroon Tribune, 12-07-2014
La réaffectation des ressources vers des secteurs prioritaires, instruite jeudi à Yaoundé, par la 8e session du Comité d’orientation stratégique.
La tenue, jeudi au ministère des Finances, de la 8e session du Comité d’orientation stratégique du Contrat de désendettement et de développement (COS-C2D), a dévoilé quelques aspects de la nouvelle orientation donnée à la consommation des fonds C2D.
Il s’agit, entre autres, de la réaffectation d’une partie de ces ressources (11,8 milliards de F) à des programmes ciblés inscrits au budget de l’Etat pour l’exercice 2014, ou encore de l’allocation d’un maximum de 20 milliards de F au développement des capitales régionales. Ces derniers fonds devant exceptionnellement transiter par le Trésor public. Selon le ministre des Finances, Alamine Ousmane Mey, ces mesures et bien d’autres devraient permettre de redresser une tendance à la sous-consommation des ressources C2D qui, en décembre dernier, avait amené à constater qu’environ 170 milliards de F, pourtant disponibles, étaient en souffrance dans les caisses de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC).
Avec toutes ces mesures, affirme-t-on du côté du MINFI, ce montant devrait être ramené à environ 112 milliards de F, d’ici la fin de l’exercice budgétaire 2014. Une avancée qui a tout pour ravir l’ambassadrice de France au Cameroun, Christine Robichon, co-présidente du COS-C2D. Dans la foulée, on apprend que les secteurs de l’agriculture et du développement rural, de l’éducation et de la santé, etc., sont prioritaires dans ce programme réajusté. A titre illustratif, nos différentes sources nous apprennent que dans ce cadre, de nombreuses salles de classe ont déjà été construites à travers le pays ; 13 000 kits pédagogiques distribués… De même, la livraison de traitements ARV est prévue le mois prochain, tout comme 100 000 agriculteurs devraient très prochainement bénéficier d’un appui…
La bonne dizaine de membres du gouvernement qui ont assisté aux assises d’hier ont bien compris qu’il y avait beaucoup à y gagner.>>>

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire