7.03.2014

Graduation du Cameroun au guichet mixte de la BAD : une perspective heureuse pour le secteur privé

Graduation du Cameroun au guichet mixte de la BAD : une perspective heureuse pour le secteur privéLe financement de l’économie camerounaise a été au centre de la rencontre  tripartite de Douala  entre le secteur public, le secteur privé et la Banque Africaine de Développement (BAD), le vendredi 27 juin 2014. Cette rencontre avec les milieux d’affaires camerounais intervient dans le cadre du prolongement des manifestations du cinquantenaire de la BAD et de la récente graduation du Cameroun au guichet mixte de cette institution bancaire.

Le président du Groupement Inter patronal du Cameroun (GICAM) M. André FOTSO, dans son allocution de bienvenue a reconnu que le dialogue engagé entre le secteur privé et le secteur public a permis d’engranger de nombreux gains en matière réglementaire. Mais, la contrainte majeure à laquelle sont confrontés les investisseurs nationaux demeure le manque de financement. Selon lui, pour que le Cameroun atteigne son objectif de développement à l’horizon 2035, le taux d’investissement privé doit être porté à 20% du PIB en 2020. C’est dire que la question de financement constitue la pierre angulaire de la marche vers l’émergence.
Pour M. Racine KANE,  Représentant Résident de la BAD au Cameroun,  depuis 1972 de nombreux projets ont été financés dans différents domaines pour un montant cumulé d’environ 990 milliards de FCFA. En ce qui concerne le portefeuille de la période 2014-2016, celui-ci  compte 21 projets pour un investissement de 460 milliards de FCFA dont 23% destinés au secteur privé.
La récente graduation du Cameroun au guichet mixte de la BAD ouvre une nouvelle ère de financement des projets arrivés à maturité. Les opportunités qu’offre cette graduation au profit du secteur privé  ont été au centre de l’allocution du Ministre de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du Territoire, M. Emmanuel NGANOU DJOUMESSI. Selon le MINEPAT, cette graduation qui prend effet dès ce 1er juillet 2014, permet au Cameroun de bénéficier de 255 milliards de FCFA supplémentaires de la part de la BAD.  Le secteur privé, en tant que moteur de la croissance économique, devra capitaliser cette nouvelle perspective pour que le Cameroun gagne chaque année un point de croissance.
En effet, le reclassement du Cameroun au guichet mixte BAD est la conséquence de ses efforts en vue du redressement de son économie. Cette graduation donne au pays un accès à un volume plus important de ressources financières, indispensables au financement de son ambitieux programme d’infrastructures (barrages, routes, infrastructures de télécommunication...) et d’amélioration de la gouvernance. Cependant, le guichet mixte BAD en même temps qu’il constitue une opportunité, interpelle tout de même une plus grande rigueur dans la sélection et la gestion des projets.
Source: MINEPAT, 01-07-2014

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire