7.15.2014

Ces secteurs qui en créeront le plus de postes

 Pour aider les jeunes africains à opter pour un métier en fonction des opportunités et perspectives d’emploi qu’offre le secteur, il importe d’avoir connaissance des professions où les besoins en personnels compétents sont importants aujourd’hui, et qui créeront le plus d’emplois dans les années à venir. Un  zoom sur ces métiers d’avenir.
"Déchets: opportunités de green business et d’emplois verts en Afrique",
c’était le thème d’une rencontre internationale organisée les 26 et 27 Mars 2014 à Douala au  Cameroun. Le but de ce séminaire est de montrer la place de l’environnement dans la création de nouveaux emplois en Afrique. Le site Internet Jobboom prévoit d’ailleurs une pénurie de travailleurs dans ce secteur pour les années à venir. EnviroCompétences, lui, indique que le nombre d’emplois en développement durable devrait croître significativement au cours des trois à cinq prochaines années. La même source précise que près de 85% des firmes de consultation en développement durable et près de la moitié des employeurs canadiens dans le secteur prévoient embaucher, ce qui créera plus de 4.200 emplois. Enquête d’ECO Canada fait savoir pour sa part que les métiers de l'environnement ont augmenté de 70% entre 2007 et 2010 au Québec.

Opportunités d’emploi aux femmes
Dans un dossier sur le palmarès des métiers qui recruteront en 2015, le site web www.letudiant.fr observe que cinq secteurs dans le tertiaire, concentreront l’essentiel des créations d’emplois à l’horizon 2015: les services aux particuliers, la santé et l’action sociale, les transports et la logistique, les métiers administratifs le commerce et la vente. Cette progression des métiers de service s’accompagnera, apprend-on, d’une féminisation des professions. Et ce sont l’enseignement, la formation et la communication qui offriront les plus belles opportunités d’emploi aux femmes. Ce site souligne que les difficultés ponctuelles à recruter dans certains secteurs pourraient également faciliter aux femmes l’accès à certaines professions très qualifiées et, malheureusement, encore très masculines, comme ingénieur informatique ou directeur comptable et financier. À condition que, d’ici là, les jeunes filles investissent davantage les filières de formation scientifiques et techniques…
L’on relève sur www.letudiant.fr qu’il y’aura des transformations en profondeur, au rythme des innovations dans le domaine des nouvelles technologies. Ainsi, dans la presse, les supports vont se diversifier et les journalistes seront de plus en plus nombreux à "s’emparer" du multimédia. La polyvalence sera de mise: par exemple, on demandera de plus en plus aux journalistes de presse écrite d’être également capables de réaliser des images vidéo et de les monter. De la même façon, les spécialistes de la communication d’entreprise ou institutionnelle enrichiront leurs équipes de webmasters et autres spécialistes de la Toile, formés aux techniques de communication. Journaliste multimédia, Journaliste Reporter d’Image (JRI), responsable de la communication, attaché de presse, webmaster, journaliste d’entreprise, documentaliste, mediaplanner, planner stratégique, gestionnaire de crise, gestionnaire de l’interactivité…sont autant de gisement d’emplois pour les chercheurs d’emplois dans le secteur des médias. Pour y arriver, il faut être accro des nouvelles technologies.

L’industrie informatique, secteur le plus porteur
L’informatique est ainsi présentée comme un métier d’avenir.  Sur la décennie 2005-2015, c’est le secteur qui créera le plus de nouveaux emplois au monde. Aujourd’hui, la plupart des entreprises sont équipées en informatique et travaillent main dans la main avec les sociétés de services en ingénierie informatique et les éditeurs de logiciels. Les experts pensent que les entreprises rechercheront de plus en plus des informaticiens dotés à la fois de compétences techniques et capables de comprendre les "métiers" de l’entreprise tels que le marketing, les ressources humaines, etc. Le secteur du High-tech, en générale est en tête des secteurs qui recruteront le plus. L’agriculture, le commerce, l’industrie, l’élevage, les biotechnologies, la santé, l’éducation, l'audiovisuel, le spatial et les nanotechnologies… ne sont pas en reste. Ils demeurent des secteurs porteurs. 
Plus de détails

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire