7.03.2014

Budget 2014 au MINEPAT : les responsables évaluent l’exécution à mi-parcours

Emmanuel NGanou, MINEPAT
Approfondir les recommandations formulées au cours de la dernière rencontre dans l’optique d’améliorer le rythme de consommation des crédits, c’est l’objectif de la réunion d’évaluation à mi-parcours de l’exécution du budget 2014, présidée hier, lundi 30 juin 2014  par  Le Ministre de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du Territoire. Y ont pris part, outre les proches collaborateurs du MINEPAT, les Directeurs Généraux du BUCREP et de l’Institut National de la Statistique.

Après la présentation du rapport à mi-parcours du budget 2014 par Mme. Le Directeur des Affaires Générales, les participants ont passé en revue les différents programmes du MINEPAT. A la date du 20 juin 2014, le tableau affiche un taux d’exécution de : 33,2% pour ce qui est du programme d’appui à la relance économique pour l’accélération de la croissance ; 33,1% pour le programme de renforcement du processus de planification et d’intensification des actions d’aménagement du territoire ; 50,4 en ce qui concerne le programme de renforcement du partenariat au développement et de l’intégration ; 26,1% pour le programme de gouvernance et d’appui institutionnel.
Pour inverser cette tendance, le MINEPAT tout en invitant ses collaborateurs à « se mettre dans un état de service », leur a instruit célérité et collaboration interne. C’est ainsi qu’il leur a demandé, de renforcer la synergie entre les points focaux de chaque programme opérationnel et les services de la DAG pour une meilleure diligence des dossiers d’engagement ; de mettre un accent sur les aménagements budgétaires ; de tenir dans les meilleurs délais une concertation avec certaines structures techniques (MINFI-CAA-DGEPIP-DGCOOP), à l’effet d’obtenir un document-boussole retraçant les projets en cours d’exécution et ceux en attente de financement, assorti des fonds nécessaires à leur bonne exécution. Ce document devra être mis à la disposition des ministères sectoriels et des partenaires techniques et financiers. Des instructions spécifiques ont également été données aux organismes sous-tutelle du MINEPAT.
Les demandes budgétaires de l’exercice 2015 ont également retenu l’attention des participants. Ici, les travaux avancent avec les responsables des chefs de programmes opérationnels et ceux des services déconcentrés comme l’atteste le séminaire de juin dernier relatif à la préparation du budget 2015 de l’Etat. Le chef de département a donc recommandé à ses collaborateurs  d’éviter des fuites en avant , d’inscrire dans le BIP les actions visant à assurer la fonctionnalité des projets entamés au cours des exercices précédents et en priorité les programmes qui répondent le mieux aux aspirations des populations à la base.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire