7.30.2014

13,9 milliards de F pour améliorer l’accès à l'eau potable

Par Sorèle GUEBEDIANG, Cameroon Tribune, 29-07-2014
Une convention de financement signée entre le Cameroun et la Belfius banque de Belgique vendredi dernier à Yaoundé.
Les perturbations dans les circuits de distribution de l’eau potable dans les grandes métropoles du Cameroun et autres centres prioritaires vont peut-être trouver une solution. Ceci grâce à au projet de réhabilitation, de renforcement
et d’extension des systèmes d’approvisionnement en eau potable dans 11 villes et centres prioritaires. La signature de convention de financement dudit projet a eu lieu vendredi dernier entre le ministre de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du territoire (Minepat), Emmanuel Nganou Djoumessi et Daniel Feremans de la Belfius banque de Belgique. Le coût total de ce projet financé par la Belfius banque de Belgique sous forme de crédit acheteur s’élève à environ 13,9 milliards de F. La cérémonie s’est déroulée en présence de l’ambassadeur du Royaume de Belgique au Cameroun, S.E. Jan De Bruyne, du ministre de l’Eau et de l’Energie, Basile Atangana Kouna, du président d’Aspac International, Jacques Massart, et du directeur général de la Camwater, Jean William Sollo.
Ces travaux concernent les villes ci-après : Yaoundé, Douala, Garoua, Bafoussam, Bamenda, Nkongsamba, Maroua, Buea, Limbé, Akonolinga et Ambam. Ils visent entre autres : l’amélioration de l’offre en eau potable au regard de la demande devenue sans cesse croissante. C’est pourquoi ce projet va augmenter la fourniture en eau à travers la pose de près de 200 000 mètres de canalisations, de diamètres compris entre 63 mm et 160 mm pour le réseau tertiaire, induisant la possibilité de connecter 15 000 abonnés supplémentaires, et la réhabilitation des installations de production dans certains centres secondaires.
A cette occasion, le Minepat n’a pas manqué de remercier la Belgique pour l’excellence des relations bilatérales entre les deux pays avec en prime la confiance de la Belfius banque. « L’argent est à la base de toute considération », a déclaré le ministre. Emmanuel Nganou Djoumessi a souhaité voir très rapidement ce projet se traduire dans les faits en invitant, par ailleurs, la Cde et la Camwater à accentuer leur collaboration de telle sorte « qu’il n’y ait jamais de vide ». Et l’ambassadeur Jan De Bruyne de souhaiter plein succès à la réalisation de ces travaux qui vont démarrer en 2015.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire