6.02.2014

Un nul prometteur

Un nul prometteurPar  Josiane R. MATIA,envoyée spéciale en Allemagne, Cameroon Tribune, 02-06-2014
Le Cameroun a fait jeu égal hier à Mönchengladbach avec l’Allemagne (2-2).
Eric Maxim Choupo-Moting est l’avenir du football camerounais, si ce n’est le meilleur joueur actuel de l’équipe. On en a eu encore la preuve hier à Mönchengladbach à l’occasion du troisième match de préparation des Lions indomptables pour la coupe du monde. Face à la National Mannschaft, l’attaquant a été très bon. Lui qui a marqué à chaque fois depuis le début du stage en Autriche. Il a surtout permis au Cameroun d’obtenir un nul (2-2) rassurant face à l’Allemagne. Après la Macédoine et le Paraguay, les Lions avaient face à eux un adversaire d’un autre calibre. Rien de moins que la 3e équipe mondiale. Et ils ont tenu la comparaison.

Au Borussia Park, fort de ses 41 250 supporters, Volker Finke avait choisi d’aligner l’équipe se rapprochant le plus de son Onze. Avec un Eto’o de retour malgré un genou récalcitrant et un Stéphane Mbia lui aussi de retour de blessure, qui ne tiendra qu’une mi-temps. Le coach a aligné une nouvelle fois Cédric Djeugoué sur le côté droit alors que la paire Nkoulou-Matip a été aussi reconduite. On a donc vu du mieux dans la construction du jeu. Pourtant, ce sont les Allemands qui commencent tambour battant, profitant d’une défense souvent prise à défaut. Mais au fur et à mesure, le Cameroun est monté en puissance et s’est même permis d’ouvrir le score à la 61e mn par le biais du Capitaine Eto’o, après une passe de Choupo-Moting. Mais dans l’euphorie, et sur une erreur défensive, Marco Reus égalise quatre minutes plus tard. À la 70e, c’est André Schürrle qui donne l’avantage à l’Allemagne. Mais Eric Maxim Choupo-Moting va permettre au Cameroun de rentrer à Yaoundé avec un match nul à la 77e mn, sur une contre-attaque. De quoi donner le sourire à une équipe qui présente un bilan d’une victoire, une défaite et un nul pour sa préparation.
Volker Finke attendait cette rencontre pour finaliser sa liste. Cédric Djeugoué a confirmé une nouvelle fois tout le bien qu’on pensait de lui, malgré son inexpérience alors que le milieu a abattu un travail remarquable. On a vu un Samuel Eto’o qui n’a pas hésité à mettre la pression sur la défense allemande qui paniquait parfois. Les dés sont donc jetés et tous les espoirs sont permis. Même si on peut regretter quelques erreurs tactiques de la défense, une perte de balle précoce et une mauvaise occupation du terrain avec des joueurs qui ont toujours tendance à s’excentrer à gauche. Mais on a vu de l’envie, de la détermination chez ces Lions qui auront fort à faire dans moins de deux semaines au Brésil.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire