6.21.2014

Silk Invest et Kolo Touré lancent un fonds pour aider les footballeurs africains à investir sur leur continent

(Agence Ecofin) – Le fonds de capital-investissement Silk Invest et le footballeur ivoirien Kolo Touré (photo) ont annoncé, le 11 juin dans un communiqué, le lancement d’un fonds d’investissement destiné à aider les footballeurs africains  ayant amassé des fortunes en Europe et ailleurs à investir sur leur continent d’origine.

Premier en son genre, ce fonds baptisé «African Opportunties for Footballers Fund» offrira à la fois aux footballeurs africains des solutions de gestion de leurs actifs financiers et une occasion de saisir les grandes opportunités économiques que recèle l’Afrique.Le fonds, qui sera domicilié au Luxembourg, investira principalement sur les marchés africains.
Le nombre de footballeurs africains évoluant dans les grands championnats professionnels à travers le monde a connu une forte augmentation au cours des dernières années. Beaucoup parmi d’entre eux figurent dans le classement 2013 des joueurs les plus riches de la planète, réalisé par  le site Goal.com. Il s’agit, entre autres, du  Camerounais Samuel Eto’o, dont la fortune s’élève à plus de 60 millions d’euros, de l’Ivoirien Didier Drogba (29 millions d’euros), le Ghanéen Michaël Essien (19 millions d’euros) et l’Ivoirien Yaya Touré (19 millions d’euros).
La majorité des ces footballeurs ont exprimé leur souhait d’investir en Afrique.
«Mon ambition personnelle a toujours été de contribuer au développement du continent africain d’une manière positive. Dans le même temps, je considère qu’il est important de disposer  d’actifs suffisants pour assurer mon avenir et bien-être financier. Je suis ravis de voir naître ce nouveau fonds», a déclaré Kolo Touré, l’actuel sociétaire de Liverpool.
«L’Afrique est actuellement au cœur des stratégies d’investissement et nous croyons que les footballeurs africains ont un grand rôle à jouer dans le développement du continent. Dans le même temps, nous sommes très honorés de pouvoir aider  les professionnels africains à mieux répondre à leurs besoins financiers futurs», a commenté de son côté le directeur général de Silk Invest, Zin Bekkali.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire