6.04.2014

L’opérateur télécom Vittel Cameroun accusé d’importer massivement la main d’œuvre du Vietnam

L’opérateur télécom Vittel Cameroun accusé d’importer massivement la main d’œuvre du VietnamPar Investir au Cameroun, 29-05-2014
A quatre mois du démarrage effectif des activités du 3ème opérateur de téléphonie mobile, le climat social au sein de Viettel Cameroun n’est pas des plus sereins. En effet, depuis quelques jours, des employés de cette entreprise inondent les médias camerounais de dénonciations sur l’importation massive de cadres du Vietnam, au détriment de la main d’œuvre locale ; ainsi que sur l’ambiance de travail difficile entre employés camerounais et vietnamiens.

Selon les employés, le contingent vietnamien dans l’effectif actuel de Viettel Cameroun compte 317 employés, dont des cadres pour la plupart, sur un effectif total de 600 personnes. Une évaluation bémolisée par des responsables de l’entreprise qui estiment à 100 ou 150 au plus, le nombre de Vietnamiens recrutés par le 3ème opérateur de téléphonie mobile au Cameroun, qui, au moment de la signature de son contrat de concession en 2012, a pourtant annoncé la création de 6300 emplois dans le pays.
Interrogé par le quotidien gouvernemental sur ce que d’aucuns qualifient «d’invasion d’employés vietnamiens» à Viettel Cameroun, le DGA de l’entreprise, le Camerounais Moïse Bayi, explique les contours de ce qui est plutôt présenté comme une «assistance technique» : «Ils viennent construire le réseau. L’objectif en faisant venir ces cadres vietnamiens est d’assurer le transfert de technologie. Nous voulons construire nos propres produits, sans forcément débaucher chez les concurrents».
Cependant, ce responsable de la filiale camerounaise de l’opérateur vietnamien de la téléphonie confesse l’existence de barrières culturelles entre employés vietnamiens et camerounais au sein de l’entreprise, ce qui ne facile pas toujours le travail. «Nous avons une mentalité occidentale, ils nous apportent et nous leur apportons aussi. On apprend en interne à travailler ensemble. C’est vrai, au départ, nous avons eu quelques soucis qui se dissipent progressivement», indique le DGA de Viettel Cameroun, opérateur télécom dont le lancement des activités a déjà été reporté à deux reprises pour des raisons techniques, officiellement.
Pour rappel, il y a quelques mois, c’est une  querelle entre actionnaires vietnamien et camerounais qui s’était déclenchée au sein de la société. La mésentente portait sur la répartition du capital social de l’entreprise. Mais, en mars 2014, un compromis avait pu être trouvé entre Nguyen Duy Tho, le Directeur général de Viettel Global JSC, et Ahmadou Baba Danpullo, le patron de Bestinver Cameroon, le partenaire local de l’opérateur vietnamien.
Dans le détail, cet arrangement entre les deux parties prévoit qu’Ahmadou Baba Danpullo demeure président du conseil d’administration de Viettel Cameroun, dont il conserve 30% des parts dans le capital. En échange, Nguyen Duy Tho devient vice-président du conseil d’administration de l’entreprise, en même temps que la société qui était à responsabilité limitée au départ devient une société anonyme au capital de 20 millions de FCfa.
Source: http://www.investiraucameroun.com/telecom/2905-5355-l-operateur-telecom-vittel-cameroun-accuse-d-importer-massivement-la-main-d-uvre-du-vietnam

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire