6.11.2014

Emballages plastiques « biodégradables »: les consommateurs payent le prix

Par Sorèle GUEBEDIANG, Cameroon Tribune, 10-06-2014
Dans les grandes surfaces et les boulangeries à Yaoundé, le client supporte la facture.
A la boulangerie Acropole à Yaoundé, une affiche en grand format en plastique jaune accueille les clients : sachets plastiques recyclables : épaisseur : 50 microns, prix : 150 F.  Ici, seuls les clients qui acceptent de payer le prix se font emballer leurs pains dans ce type de sacs plastiques. Aucune information ne filtre auprès du personnel sur le nouveau concept.
Au supermarché Casino, les plastiques biodégradables sont vendus à 100 F au rayon consacré à la boulangerie. « Nous ne forçons pas les clients à les acheter, parce que nous emballons leurs produits dans du papier qu’on agrafe. Lorsque celui-ci n’est pas disponible, nous utilisons le papier en aluminium », explique-t-on. Dans cet espace commercial, le sac en tissu aux couleurs de la structure est commercialisé à 1000 F. « Sur un prospectus qu’on remet aux clients, on peut lire : « Sensible à la protection de l’environnement, le groupe Casino soutient cette initiative du ministère et ne distribuera plus de sacs plastiques jetables lors de votre passage en caisse. Il met désormais à votre disposition des sacs réutilisables. Le premier sac sera acheté par le client ; votre supermarché Casino s’engage à remplacer gratuitement ce sac une fois qu’il sera usé ». « L’initiative est louable, mais les prix restent élevés pour certains Camerounais. Il faudrait que le gouvernement essaye d’étudier ce problème », lance une cliente.
Dans les boutiques de quartier comme dans celles de certaines stations-service, la situation est identique. « On nous a proposé un paquet de 25 petits sachets d’emballages biodégradables à 950 F au quartier briqueterie.>>>

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire