6.28.2014

Début de la production différé en août à la cimenterie Dangote

Par Steve LIBAM , Cameroon Tribune, 26-06-2014 
cimenterie-dangoteDes problèmes de fourniture de l’énergie électrique à l’origine du nouveau délai.
Léger décalage dans le début de la production à la cimenterie Dangote. Celle-ci devrait raisonnablement démarrer au mois  d’août 2014, au lieu de juillet comme initialement annoncé au gouverneur de la région du Littoral
, lors de sa tournée économique il y a quelques semaines.
« Nous avons eu quelques problèmes au niveau de la fourniture de l’énergie », confie un ingénieur à Dangote Cement Industries. « Nous faisons face à trois principaux défis. D’abord, celui de l’énergie. Nous travaillons avec les autorités d’Aes-Sonel pour régler cela le plus vite possible. Ensuite, nous avons la voie d’accès. Le ministre des Travaux publics était ici récemment et a demandé que le Port autonome de Douala coordonne un plan d’actions pour que la situation s’améliore. Enfin, nous avons le mauvais temps, sur lequel nous n’avons pas de contrôle. Les fortes pluies notamment perturbent nos opérations. Face à tous ces défis, nous avions programmé le début de la production pour juillet. Nous faisons tout notre possible pour tenir les délais. Mais nous pouvons assurer que si nous ne pouvons le faire en juillet, le mois d’août serait plus réaliste. Les travaux ont déjà été réalisés à 84% », précise Baba Abdullahi, directeur général de Dangote Cement Cameroon.

Une visite effectuée, mardi dernier, sur le site a permis aux hommes de médias de se rendre compte de l’état d’avancement du projet, ainsi que d’avoir des précisions sur les mesures prises pour respecter l’environnement. Entre autres, l’usine dispose de 27 filtres pour contrôler les poussières émises. « Les populations autochtones étaient habituées à des émissions de poussière en provenance d’autres usines. Mais nous avons prévu d’utiliser la dernière technologie qui donne le plus d’efficacité en termes de dépoussiérage. Nous prévoyons de rejeter dans la nature environ 30 milligrammes de poussière par m3. Pour vous donner un ordre d’idées de notre efficacité, en Europe, les normes en la matière sont de 50 mg/m3. Et puis, il faut savoir que plus on perd de poussière, moins on gagne d’argent », explique un ingénieur sur le site. D’une capacité de production d’un million de tonnes par an, la Cimenterie Dangote, selon son Dg, devrait passer à une production annuelle de 1,5 million de tonnes dès 2016.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire