6.09.2014

3,77 milliards de F pour la modernisation de la Gouvernance foncière

gouvernance-fonciere-argent-pour-la-mobilisationPar Sorèle GUEBEDIANG, Cameroon Tribune, 09-06-2014
Un accord de prêt signé vendredi dernier à Yaoundé entre le Minepat et la Bad.
Depuis quelques années, l’administration du cadastre a mis le cap sur la modernisation à travers l’amélioration de son cadre juridique et le renforcement des capacités de son personnel.

C’est pour mener à bien ce processus que le ministre de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du territoire, Emmanuel Nganou Djoumessi et le représentant-résident de la Banque africaine de développement (BAD), Racine Kane, ont signé vendredi dernier à Yaoundé, un accord de prêt d’un montant d’environ 3,77 milliards de F. Ceci, sur les ressources du Fonds spécial du Nigeria (Fsn) en faveur du Cameroun pour le financement additionnel du Projet d’appui à la modernisation du cadastre et au climat des affaires (Pamocca). C’était en présence du ministre des Domaines, du Cadastre et des Affaires foncières, Jacqueline Koung à Bessiké. Un financement qui vient en complément au prêt du Fonds africain de développement (Fad) d’un montant d’environ 5,35 milliards de F signé en janvier 2011 entre le Cameroun et le Fad, grâce auquel le Pamocca est opérationnel.
Pour Emmanuel Nganou Djoumessi, l’accès équitable aux droits fonciers sécurisés et fiables, la mobilisation des recettes foncières et l’environnement des affaires s’inscrivent parmi les effets escomptés avec un impact sur l’amélioration de la gouvernance foncière pour une croissance des investissements privés et la réduction de la pauvreté. « De manière concrète, on voudrait renforcer l’élaboration des plans cadastraux dans une première phase au  niveau de quatre chefs-lieux de région à savoir Garoua, Maroua, Douala et Yaoundé et dans une seconde phase, étendre les actions que nous menons au niveau des 10 chefs-lieux de région », a déclaré Racine Kane à cette occasion.
C’est pourquoi le représentant-résident de la Bad a invité les uns et les autres à poursuivre les actions qui permettront de satisfaire rapidement aux conditions de décaissement de ce prêt. Une action qualifiée « d’urgence avérée » par Jacqueline Koung à Bessiké qui a promis de mettre en place des conditions de décaissement pour l’acquisition du matériel afin de rattraper le retard dans le projet. Selon le Mindcaf, cette modernisation passe entre autres par l’amélioration des plateaux techniques des services déconcentrés. «  Une partie du prêt additionnel que nous venons de signer va nous permettre d’acquérir des équipements tels que les stations Total, les récepteurs Gps pour couvrir les 10 chefs-lieux de région », a-t-elle rassuré.>>>

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire