5.03.2014

Un défilé riche en revendications pour la 128e Fête du travail

Par Monica NKODO, Cameroon Tribune, 01-05-2014
Jeudi, au Boulevard du 20 mai, syndicalistes et travailleurs n’ont eu de cesse de réclamer de meilleures conditions de travail.
Pancartes en main, les travailleurs appuyés par les syndicalistes ont pour la plupart affiché grise-mine. Jeudi, au Boulevard du 20 mai à Yaoundé, la grande marche des travailleurs a, à certains passages, pris des allures de grande revendication. Bien sûr, « tout n’est pas tout noir », a lancé, convaincu, Grégoire Owona, ministre du Travail et de la Sécurité sociale. Il en veut pour preuve les : « efforts qui ont été faits et vont se poursuivre. Ces  derniers mois, plus d’une demi-douzaine de conventions collectives ont été signées, en général dans le sens de l’augmentation des salaires et des avantages sectoriels».
Le ministre a d’ailleurs souligné que ces augmentations sont de l’ordre de 3 à 8 % selon les catégories et les secteurs, et a également incité les travailleurs à un peu plus de collaboration et davantage de patience, car, « nous sommes en train d’étudier des propositions soutenables par notre économie et notre niveau de richesses. »
Des arguments tenus pour contrecarrer les propos de syndicalistes qui se sont succédé au pupitre, en majorité avec des mots très durs. Ils sont revenus sur le faible taux de SMIG appliqué au Cameroun, entre autres préoccupations liées aux conditions de travail. Cette ouverture engagée des célébrations s’est poursuivie avec l’introduction du défilé, la grande parade des travailleurs étant emmenée par les carrés de syndicalistes. Avec toutes ces revendications, on en est presque arrivé à oublier le thème de cette 128e Fête internationale du travail : « Travailleurs du Cameroun, ensemble contre le VIH et le sida ». Messages et signes de lutte contre le sida ont décoré les vêtements des défilants. Cette année encore, nombre d’entreprises et d’administrations participant à la parade ont misé sur le pagne.>>>

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire