5.14.2014

Le Cameroun expérimente la technologie israélienne de l’irrigation goutte-à-goutte

Le Cameroun expérimente la technologie israélienne de l’irrigation goutte-à-goutteLe ministre camerounais de l’Agriculture, Essimi Menye, vient de visiter dans la localité de Massakal, dans la région de l’Extrême-Nord du pays, un  site d’expérimentation de la technologie de l’irrigation goutte-à-goutte. Sur le terrain, apprend-on, le ministre a exhorté les populations camerounaises à s’approprier cette technologie qui permet aux agriculteurs des zones arides d’améliorer leurs rendements.


Cette technologie, apprend-on de bonnes sources, a été introduite pour la première fois en Afrique dans la région du Cap oriental en Afrique du Sud, en 2003. Au Sénégal, indiquent le site d’informations www.sendeveloppementlocal.com, l’irrigation goutte-à-goutte a permis à «la plupart des maraîchers qui avaient une culture saisonnière», de «varier leurs cultures quatre fois par an, ce qui a augmenté la production de plus de 400%».

Créée en Israël, la technologie de l’irrigation goutte-à-goutte, selon Gedéon Behard, ancien ambassadeur d’Israël au Sénégal, est «la seule technologie au monde qui permet d’arroser directement la racine des plantes». Elle permet aussi de «réduire au minimum l'utilisation de l’eau et des engrais dans l’agriculture», selon les experts, et demeure «l'innovation la plus importante dans l’agriculture depuis l'invention des asperseurs dans les années 30, qui avait déjà remplacé à l'époque une irrigation nécessitant trop d'eau».

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire