5.22.2014

Deux points d’échange Internet en vue

Par Assiatou NGAPOUT, Cameroon Tribune, 20-05-2014
C’est l’annonce faite par Jean Pierre Biyiti bi Essam, à l’occasion de la célébration de la Journée mondiale vendredi dernier à Yaoundé.
La 149e édition de la Journée mondiale des télécommunications et de la société de l’information s’est célébrée vendredi dernier à Yaoundé. Le thème retenu pour cette édition : « Le large bande au service du développement durable ».
Cette journée célébrée chaque 17 mai dans le monde, vise à mieux faire comprendre les possibilités que l'utilisation de l'Internet et des autres technologies de l'information et de la communication (TIC) peut offrir aux sociétés et aux économies ainsi que des solutions propres à réduire la fracture numérique.
A cette occasion, le ministre des Postes et Télécommunications, Jean Pierre Biyiti bi Essam, a dressé un bref bilan des réalisations en matière de TIC au Cameroun. Selon le ministre,  le chemin parcouru est important parce que, le Cameroun a construit depuis plus d’une décennie, le réseau de transport adossé sur la fibre optique et qui fournit des services à haut débit. « Nous avons aujourd’hui 6 000 km de fibre optique et des boucles optiques urbaines installées à Yaoundé et à Douala. Elles le seront également dans toutes les grandes villes dans les prochaines années. A cela, s’ajoute deux points d’atterrissement de câbles sous-marins à Douala et à Limbé, sans oublier des accords d’interconnexion effectifs avec le Tchad et des projets d’interconnecter de notre pays avec le Congo et le Nigeria. Nous envisageons également de mettre en place deux points d’échanges Internet à Douala et à Yaoundé » a déclaré Jean Pierre Biyiti bi Essam. « L’établissement des points d’échange Internet  aux niveaux local, national, sous-régional et régional est une priorité, si l’on veut régler les problèmes de connectivité, améliorer la qualité de service et réduire les coûts d’interconnexion », avait déjà expliqué le ministre lors de l’atelier de renforcement des capacités sur les aspects techniques de la mise en place et de la gestion du point d’échange Internet du Cameroun.  Une fois mis en place, le point d’échange Internet du Cameroun permettra l’interconnexion directe des réseaux, par l’intermédiaire des points d’échanges locaux, plutôt qu’en utilisant le réseau international.>>>

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire