5.22.2014

Deux entreprises chinoise et européenne short-listées pour les infrastructures du projet de fer de Mbalam-Nabeba

Deux entreprises chinoise et européenne short-listées pour les infrastructures du projet de fer de Mbalam-NabebaSundance Resources, la junior minière australienne et maison-mère de Cam Iron, entreprise de droit camerounais qui développe le projet d’exploitation du gisement de fer de Mbalam-Nabeba, écartelé entre le Cameroun et le Congo, vient d’annoncer sur son site internet avoir short-listé deux entreprises pouvant participer au financement de la construction des infrastructures adossées à ce projet.
Il s’agit concrètement de la construction d’un appontement fer au port en eau profonde de Kribi, et d’un chemin de fer de 500 Km devant permettre l’évacuation du minerai pour le port de Kribi.
Selon Sundance Resources, qui ne communique cependant aucun nom, les entités short-listées sont une «entreprise publique, propriété de l’Etat chinois ; et une compagnie européenne internationale œuvrant dans le secteur de la construction». La junior minière australienne annonce même avoir effectué une visite de terrain sur les installations de l’une des entreprises short-listées, et dit être «confiante», au regard du niveau d’avancement des négociations, pour qu’un accord d’exclusivité avec l’une des deux entreprises soit conclu dès juin 2014, en vue du financement des infrastructures du projet.
Avant l’optimisme ainsi affiché au sujet de la conclusion imminente d’un partenariat pour le financement et la construction des infrastructures liées au projet de Mbalam, Sundance Resources a annoncé le 25 mars 2014, avoir conclu un contrat avec Noble Resources International, pour l’achat, pendant les 10 premières années d’exploitation, de la production issue du gisement de fer de Mbalam-Nabeba. Une étape que Giulio Casello, le CEO de Sundance Resources, avait présentée comme étant décisive pour la recherche de financements nécessaires à la construction des infrastructures.
Sundance Ressources, qui poursuit depuis juillet 2013 une nouvelle stratégie basée sur la séparation entre le développement de la mine de fer et la construction d’infrastructures,  prévoit le début de l’exploitation du gisement de fer de Mbalam-Nabeba pour 2018, si tous les travaux liés aux infrastructures se déroulent dans les délais.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire