5.05.2014

Des investisseurs indiens voudraient faire des affaires au Cameroun

Investisseurs indiens interessesPar ESSAMA ESSOMBA, Cameroon Tribune, 05-05-2014
Au nom du chef de l’Etat, le secrétaire général de la présidence de la République a reçu une délégation vendredi dernier.
Vendredi dernier en mi-journée, pendant une trentaine de minutes, le ministre secrétaire général de la présidence de la République (SGPR), Ferdinand Ngoh Ngoh, a reçu en audience dans son cabinet, au nom du chef de l’Etat, une délégation comprenant d’une part le responsable d’un groupe d’hommes d’affaires indiens, Vinod Tailor, chairman de Elara Capital Ltd, une banque d’investissement à Londres, et de l’autre le  partenaire Rodolphe Simo Kam, administrateur directeur général du groupe Sofitoul.
Au terme de l’audience, Vinod Tailor a exprimé devant la presse sa  satisfaction de s’être entretenu avec le ministre secrétaire général de la présidence de la République. Il s’est agi, a-t-il relevé, des investissements qu’un groupe d’hommes d’affaires indiens veut réaliser au Cameroun où existent de nombreuses opportunités d’affaires. Les secteurs qui les intéressent le plus sont les suivants : la santé dans la perspective de la construction d’un hôpital de référence ; l’agriculture avec la  mise en place d’un complexe agro-industriel ; l’éducation avec la fabrication de livres scolaires ; la distribution avec un grand centre commercial ; le transport et les mines, sans oublier les questions environnementales. Selon Vinod Tailor, les investisseurs indiens aimeraient commencer le boulot le plus tôt possible, dans six mois environ.

Dans la foulée, le partenaire, Rodolphe Simo Pokam a dit une fois de plus la joie d’avoir été reçu, lui et le responsable des investisseurs indiens, au nom du chef de l’Etat, par le ministre secrétaire général de la présidence de la République. Il a indiqué que toutes leurs sollicitudes ont trouvé des solutions. Il a apprécié la volonté politique des plus hautes autorités camerounaises, la paix et la stabilité propices aux affaires dans le  cadre d’un partenariat gagnant-gagnant. Aussi a-t-il précisé que tout commencera par la construction de quatre hôtels de haut standing dont deux à Yaoundé, un à Kribi et un à Douala.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire