5.05.2014

Des entreprises camerounaises à la conquête du marché Cemac

commerce-exterieur-marche-cemacPar Jocelyne NDOUYOU, Cameroon Tribune, 05-05-2014
19 entreprises nationales ont reçu vendredi dernier à Yaoundé des agréments pour vendre 145 produits dans la sous-région en franchise de droits de douane.
19 entreprises camerounaises de divers secteurs industriels  peuvent désormais se déployer sur le marché des cinq autres pays de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique  centrale (CEMAC) avec 145 produits
, sans entraves douanières, ni limitation de quantité. C’est à la faveur des agréments au régime préférentiel communautaire de la Cemac qui leur ont été remis vendredi dernier à Yaoundé.
C’était au cours d’une cérémonie solennelle présidée par Luc Magloire Mbarga Atangana, ministre du Commerce (Mincommerce), en présence de son collègue Emmanuel Bonde, des Mines, de l’Industrie et du Développement technologique, et de Malaika Ndoumbe, représentante de la Cemac au Cameroun.
Avant de remettre le précieux sésame à chacun des dirigeants d’entreprise, le Mincommerce a rappelé le contexte de cette cérémonie. « C’est le témoignage éloquent de la sollicitude du gouvernement à l’endroit de la communauté des affaires. C’est aussi la traduction dans les faits de la vitalité du processus de l’intégration régionale en Afrique centrale, sous l’égide de la Cemac », a-t-il souligné. Mais, il faut dire que cette remise d’agrément est le point final d’une procédure qui a duré quatre ans au sein du Comité national d’agrément des produits industriels originaires de la Cemac. Le Mincommerce  a alors demandé aux 19 bénéficiaires d’utiliser leurs agréments pour continuer de gagner des parts de marché dans la sous-région   et d’aider le Cameroun à relever le défi de réduire le déficit de sa balance commerciale en développant les exportations du pays. Le travail pour la promotion du label Cameroun vient donc ainsi de passer à une étape supérieure.
En effet, cette ouverture sur le marché de la Cemac porte à plus d’un milliard, le nombre de consommateurs que les entreprises camerounaises, d’origine ou d’adoption doivent désormais conquérir. Outre les 45 millions d’habitants de la Cemac et les 140 millions de la CEEAC, il faut compter avec les 170 millions de consommateurs potentiels du Nigeria. Un marché qui vient de se renforcer pour le Cameroun à la faveur d’un accord commercial relooké signé le 11 avril dernier. Dans la même logique, il est important de relever que le Cameroun, qui est signataire de l’Accord de Cotonou, jouit, en cette qualité, d’un accès libre, en franchise de droits de douane, et sans restrictions quantitatives, au marché de l’Union européenne, qui représente pas moins de 500 millions de personnes.>>>

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire