5.18.2014

2 300 jeunes déjà formés aux métiers agropastoraux et halieutiques

Par Assiatou NGAPOUT, Cameroon Tribune, 15-05-2014
C’est le bilan dressé lors de la 10e session du Comité de pilotage du programme y relatif, tenu jeudi à Yaoundé.
2 300 jeunes ont reçu des formations aux métiers agropastoraux, halieutiques et para-agricoles depuis 2008 dans l’ensemble du territoire. Ceci, grâce au Contrat de désendettement et de développement (C2D), à travers le Programme d’appui à la rénovation et de développement de la formation professionnelle sur les secteurs de l’agriculture, de l’élevage et de la pêche (Afop).
Pour assurer cette formation, 70 centres et 21 écoles sont opérationnels. C’est le bilan dressé par la 10e session du Comité dudit programme qu’a présidé le secrétaire général du ministère de l’Agriculture et du Développement rural (Minader), Jean Claude Eko'o Akouafane, jeudi à Yaoundé. Selon Pierre Blaise Ango, coordonateur du programme Afop, « 1 134 jeunes exploitants agricoles et des maîtres pêcheurs ont été formés, ainsi que 348 autres initiés aux métiers agropastoraux, halieutiques et para-agricoles y compris des producteurs en activité ».
L’objectif de ce programme est d’améliorer la main d’œuvre agricole à travers le Minader et le Minepia en vue de l’amélioration de la qualification professionnelle des acteurs du développement agricole et rural notamment les jeunes intéressés par l’agriculture et les agriculteurs en activité.
C’est ainsi que 1 000 d’entre eux ont été accompagnés dans l’élaboration de leurs projets d’installation et 961 autres ont commencé des activités en relation avec la mise en œuvre de leurs projets d’installation. Au terme de la première phase, le coordonnateur reconnaît que celui-ci a enregistré un succès et que le lancement de la deuxième phase va permettre de former 2 700 jeunes, de densifier le réseau des centres de 42 à 100, de construire et de réhabiliter des dortoirs, des salles de classes et des laboratoires. Cette deuxième phase est financée à hauteur de 23 milliards de F et s’achève en 2016 avec pour ambition de former 9 000 jeunes au terme du programme.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire