4.21.2014

Une structure indépendante pour la gestion de l'agriculture de deuxième génération?

Par Sorèle GUEBEDIANG, Cameroon Tribune, 20-04-2014
C’est la recommandation forte de la Conférence annuelle des responsables du Minader qui s’est achevée jeudi dernier à Yaoundé.
Au terme de la conférence annuelle des responsables des services centraux, déconcentrés et organismes sous tutelle du ministère de l’Agriculture et du Développement rural (Minader), jeudi dernier, une seule recommandation forte a été retenue. Il s’agit de la nécessité et de l’urgence de la mise en place d’une structure autonome, ayant toute la flexibilité nécessaire dans son fonctionnement. Celle-ci va s’occuper de l’opérationnalisation de toutes les missions du Minader sur le terrain.
Notamment au niveau de la gestion des ressources humaines, la passation des marchés, etc. pour un encadrement efficient et durable des entrepreneurs agricoles. Sur le plan financier, la structure pourra avoir recours à l’élargissement des fonds à d’autres spéculations, qui lui permettront de disposer de ses propres revenus. Le ministre Essimi Menye, dans son discours de clôture, a rassuré que cette proposition est l’une des priorités de son ministère au cours de l’année 2014. « J’instruis d’ores et déjà le secrétaire général du Minader de mobiliser dans les plus bref délais, les services compétents pour la préparation des textes y relatifs afin de les soumettre à l’attention de la haute hiérarchie », a-t-il déclaré.
Concernant l’encadrement agricole, aux plans institutionnel et financier, il a été recommandé une approche nouvelle plus dynamique et surtout mieux adaptée au contexte actuel sur les aspects politique, technologique, social, culturel et éthique pour la mise en œuvre efficace de l’agriculture de seconde génération.
Ce cadre proposé permettra d’assurer efficacement plusieurs services d’intérêt général. Dans la même veine, le projet de document de recensement général de l’agriculture et de l’élevage a été passé au peigne fin et enrichi, pour que cette opération qualifiée d’importance capitale par le ministre soit mise en œuvre avant la fin de cette année.
A la fin de cette rencontre annuelle, toute la famille agricole a promis de parler un même langage, en donnant un contenu consensuel au concept d’agriculture de seconde génération.>>>

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire