4.24.2014

Un centre de formation pour la promotion de petites entreprises ouvert à Kribi

Par Francis AMOUGOU, Cameroon Tribune, 23-04-2014
La cérémonie d’inauguration a été présidée mardi, au nom du Premier ministre, chef du gouvernement, par le ministre Zacharie Perevet.
La ville de Kribi vient de se doter d’un outil d’encadrement supplémentaire incitant à la création et encourageant à la promotion des très petites entreprises. C’était mardi, dans la salle des fêtes de la Communauté urbaine où s’est alors tenue la cérémonie d’inauguration du Centre de formation en gestion et de service d’appui aux très petites entreprises.
Au nom du Premier ministre, chef du gouvernement, le ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle a su situer l’importance d’une telle structure dans une ville, mieux, dans une région du Sud, qui connaît un réel envol économique avec la réalisation de grands chantiers structurants. Accompagné d’autres membres du gouvernement dont Bidoung Mkpatt de la Jeunesse et de l’Education civique, et Louis-Paul Motaze, secrétaire général des services du Premier ministre, par ailleurs président du Comité de pilotage du Complexe industrialo portuaire de Kribi, le ministre Zacharie Perevet a retracé les efforts que fait le gouvernement dans l’optique de résorber le chômage des jeunes. « C’est une grande préoccupation du gouvernement », a-t-il affirmé, avant d’ajouter que l’action du gouvernement s’inscrit en droite ligne de l’option politique du président de la République qui veut un Cameroun émergent, démocratique et uni dans sa diversité.
Tout en demandant aux jeunes, surtout ceux de la tranche 15-34 ans, principales victimes du chômage, de saisir l’opportunité offerte par la création du Centre, en vue de prendre une part active dans la réalisation de la politique des grandes ambitions du chef de l’Etat. Le contexte économique actuel indique bien que les feux sont au vert à cet effet. Allant dans le même sens, le délégué du gouvernement auprès de la Communauté urbaine de Kribi, Louis-Jacques Mazo, a soutenu que la création d’une telle structure garantie la nécessaire adéquation entre la formation et l’emploi. Toute chose qui permet à la jeunesse de se montrer à la hauteur des exigences du monde du travail >>>

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire