4.10.2014

Pas d’inquiétude pour leTrésor public

Par Joël FOUTE, Cameroon Tribune, 09-04-2014
Au 31 mars dernier, 673 milliards de F de recettes ont été recouvrés, base caisse, sur 594 milliards de F prévus en cash, soit un excédent de 79 milliards.
Dès les premiers jours du mois de janvier 2014, le ministère des Finances annonçait le début effectif de l’exécution du budget de l’Etat, qui est de 3 312 milliards de F CFA, contre 3 236 milliards en 2013. Une performance saluée à sa juste valeur par la communauté nationale, plutôt habituée à un retard à l’allumage.
Aujourd’hui, alors que commence le deuxième trimestre, les fruits tiennent la promesse des fleurs. En effet, une évaluation chiffrée des réalisations au 31 mars dernier, qui marque la fin du premier trimestre 2014, laisse clairement apparaître des signes de bonne santé du Trésor public. Il ressort des résultats présentés mercredi à Yaoundé par Moh Tangongho Sylvester, directeur général du Trésor, de la Coopération financière et monétaire au ministère des Finances (Minfi), qu’au 31 mars 2014, le Minfi a recouvré - en ce qui concerne les recettes, base caisse - 673 milliards de F, soit un taux de recouvrement de plus de 95%. Par rapport au plan de trésorerie de l’Etat, 673 milliards de F de recettes recouvrés, c’est par rapport à 594 milliards de F prévus en cash, soit un excédent de 79 milliards de F. En ce qui concerne les dépenses, elles affichent 632 milliards de F. Un montant qui intègre le paiement des salaires, le règlement des factures des prestataires de service et les autres dépenses de l’Etat. Ce chiffre est à mettre en rapport avec une prévision de 560 milliards de F, en termes de plan de trésorerie. Conclusion logique : l’exécution du budget de l’Etat pour l’exercice 2014, rendue à ce jour, est satisfaisante. Dans l’interview qui suit, le DG du Trésor, de la Coopération financière et monétaire, parle de la crédibilité de l’Etat et donne des éclaircissements sur le paiement des factures des prestataires.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire