4.30.2014

Les investissements à l’étranger des entreprises africaines ont cru de 57% en 2013, à 21 milliards $

Investissement Afrique-021013Par Agence Ecofin,  29-04-2014
Les investissements à l'étranger des entreprises africaines ont cru de 57% en 2013, à 21 milliards, selon un rapport de la Conférence des Nations Unies pour le commerce et le développement (CNUCED) publié le 28 avril.
Cette hausse importante des flux des investissements étrangers en provenance d'Afrique s'explique essentiellement par les investissements de firmes sud-africaines, notamment dans les secteurs des télécommunications et des industries extractives, et des entreprises nigérianes qui ont misé des montants importants, essentiellement dans le secteur de services financiers, a-t-on ajouté des même source.

Selon la CNUCED, les flux sortants de l'investissement étranger direct (IED) ont atteint 1418 milliards de dollars en 2013, contre 1349 milliards en 2012 (+5%). Sur ce montant, les investissements des pays en développement ont atteint le montant record de 460 milliards de dollars, en hausse de 4% par rapport à 2012. Avec les 100 milliards des économies en transition, ces investissements ont représenté 39% du total contre 12% il y a dix ans. Les investissements des multinationales des pays développés ont stagné d'une année sur l'autre à 858 milliards de dollars, soit 61% du total contre 88% il y a dix ans.
Les flux d'investissement à l'étranger des firmes américaines occupent toujours le premier rang, mais ont diminué l'an dernier de 8% à 338 milliards de dollars. Le Japon occupe le deuxième rang, en hausse de plus de 10%, avec 135 milliards de dollars, devant la Chine (101 milliards), la Russie (95 milliards) et Hong Kong (92 milliards). Viennent ensuite les investissements en provenance des Iles Vierges britanniques (69 milliards), devant la Suisse (60 milliards). Suivent l'Allemagne, le Canada et au 10e rang les Pays-Bas. Les investissements étrangers des firmes de l'Union européenne ont augmenté de 6%, à 252 milliards.
La CNUCED s'attend à une hausse des investissements des multinationales à l'étranger en 2014 et 2015, dans le sillage d'un regain de confiance économique et de profits plus élevés

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire