4.16.2014

L’Allemagne offre 10 milliards pour la décentralisation

Par Francis BELIBI, Cameroon Tribune, 15-04-2014
Les fonds sont destinés au financement de projets dans certaines villes sélectionnées dans quatre régions.
 Elles sont seize communes sélectionnées dans quatre régions (Centre, Extrême-Nord, Ouest et Sud-Ouest) qui vont bénéficier des financements de projets dans le cadre du Programme de décentralisation Feicom-villes moyennes (Pdvm-Feicom). Un programme financé à hauteur de 10 milliards de F par la coopération allemande (KfW).
Il s’agit de projets dont les plafonds de financement vont de 200 millions à 650 millions de F pour les villes de moins de 50 000 habitants et 1,3 milliard de F pour celles de plus de 50 000 habitants. Parmi les critères d’éligibilité, les communes doivent avoir plus de 30 000 habitants, avoir un plan communal de développement, disposer d’un service technique, justifier des trois derniers comptes administratifs validés par le conseil municipal. Les communes étant libres de présenter un ou plusieurs projets. Sur les types de projets à financer, ils doivent être, soit sociaux non-générateurs de revenus, concerner les équipements collectifs et peuvent également concerner les projets générateurs de revenus, à l’instar des équipements marchands. Le projet qui a débuté le mois dernier va s’achever en 2018.
En présidant l’ouverture de l’atelier de lancement du Pdvm-Feicom mardi au Mont Fébé hôtel de Yaoundé, le ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation (Minatd), René Emmanuel Sadi, a salué ce coup d’accélérateur donné à un processus considéré « comme un axe fondamental de promotion du développement local, appelé à contribuer à la promotion du développement national. » Bien plus, il a loué ce geste, sous forme de don, de la République fédérale d’Allemagne (RFA). « Au-delà du lancement du Pdvm-Feicom, la cérémonie de ce jour apparaît davantage comme un moment dédié à la célébration d’une amitié, d’une vieille amitié et d’une coopération ancienne qui rapprochent deux pays, et sont fondés sur l’estime et le respect mutuels. » René Emmanuel Sadi s’est félicité du choix porté sur le Fonds spécial d’équipement et d’intervention intercommunal (Feicom), après un audit mené par des institutions financières internationales, sur ses capacités à accueillir et gérer de manière optimale, les fonds de la coopération allemande destinés au financement du développement des communes. Avant le Minatd, l’ambassadeur de RFA au Cameroun, Klaus-Ludwig Keferstein a dit la joie de son pays d’apporter sa contribution à cette partie importante de la coopération entre nos deux pays. Après avoir rappelé que son pays est déjà très ancré dans la décentralisation, le diplomate allemand a relevé qu’ « il est très important de responsabiliser les communes et les entités régionales parce qu’elles sont plus proches de la population. Pour cette raison, nous apportons notre soutien financier à travers le Feicom pour rendre possibles les investissements dans les communes. »>>>

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire