4.23.2014

La phase de réalisation du Pidma se prépare

Par Sorèle GUEBEDIANG et al, Cameroon Tribune, 22-04-2014
Le Minader et la Banque mondiale se sont entretenus sur les derniers réglages lundi dernier à Yaoundé.
La semaine dernière, un atelier d’évaluation finale des manuels du Projet d’investissement et de développement des marchés agricoles (Pidma) s’est tenu à Douala. Pendant quatre jours, les participants ont planché sur les objectifs et les activités de ce projet afin d’adopter des recommandations utiles à sa phase de réalisation.
C’est dans ce cadre que le ministre de l’Agriculture et Développement rural (Minader) s’est entretenu avec Severin Kodderitzsch, directeur sectoriel de l’Unité agriculture, développement rural et irrigation (AFTA 12) en Afrique centrale et australe et du Département du développement durable, région Afrique à la Banque mondiale lundi dernier à Yaoundé. Au menu de cette rencontre, la révision de la mise en œuvre dudit projet qui veut changer de cap. Lancé le 21 mars 2013, il devrait entrer dans sa phase pratique bientôt. Et pour cela, il faut s’assurer que tout est prêt pour frapper aux portes du financement. « Il s’agit de voir s’il y a des initiatives à entreprendre par la Banque mondiale après avoir pris connaissance de l’état de lieu. Ce qui va se faire au Cameroun va servir de modèle aux autres pays », a déclaré Severin Kodderitzsch.
Pour Essimi Menye, les différents volets ont été étudiés pour porter, la semaine dernière, le projet à l’évaluation de la Banque mondiale. « Aujourd’hui il nous reste à formater les documents et nous rendre à la table des négociations pour effectivement tomber d’accord sur les montants qui vont être décaissés », a expliqué le ministre. Selon lui, le projet a déjà reçu l’assentiment de la banque pour que la capital porté à 50 milliards de F. « A côté de cette somme, l’Etat du Cameroun doit contribuer pour à peu près sept milliards de F et nous aurons certainement droit à un don japonais de l’ordre de 1,5 milliard de F. Mais,  d’autres partenaires vont entrer dans le projet », a-t-il ajouté. Les deux parties se sont réjouies des avancées suffisantes du Pidma. C’est ce qui justifie des négociations annoncées autour du 15 mai pour finaliser la documentation. « Le projet sera présenté au Conseil d’administration de la Banque mondiale dès le mois de juillet. Nous sommes satisfaits du travail accompli jusqu’aujourd’hui. La seule chose à faire est de continuer à travailler avec les coopératives qui sont en place et d’aider à la formation de celles qui ne le sont pas encore.>>>

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire