4.15.2014

Des produits frauduleux au feu!

Par Brice MBEZE, Cameroon Tribune, 14-04-2014
Anpana, village situé à une vingtaine de kilomètres de Ngaoundéré, sur la route de Tibati, a accueilli, vendredi dernier, une cérémonie funéraire d’un autre genre. Des produits de contrebande, voire de la drogue, saisis par le secteur des Douanes de l’Adamaoua, ont été convoyés dans ce bled qui abrite la décharge de Hysacam. Des cartons de cigarettes, des flacons de produits par injection, du chanvre indien, des colis pharmaceutiques, des piles, entre autres, ont été détruits.
Il a fallu tout un camion et un pick-up pour transporter « ces dépouilles » de l’esplanade du nouveau siège abritant les services du secteur des Douanes de l’Adamaoua sis au lieu dit « Ngaoundéré gare » à la décharge d’Anpana. « L’inhumation » de ces cargaisons constituées soit des produits importés en marge de la réglementation, soit des marchandises abandonnées ou alors des produits contrefaits, a attiré du monde. Les propriétaires des marchandises saisies sont introuvables. L’acte de destruction reposait sur une base juridique. Une ordonnance de confiscation contenant 20 procès-verbaux a été établie par le président du tribunal de grande instance de la Vina. Le président de la Cour d’appel de l’Adamaoua et le procureur général près ladite cour ont assisté à cette cérémonie.
Vincent Nkengfua, chef secteur des Douanes de l’Adamaoua, a expliqué que l’une des missions de la douane est la « protection de l’espace économique national. » A sa suite, le secrétaire général des services du gouverneur de la région de l’Adamaoua, Cyril Ivan Abondo, qui présidait la cérémonie, en lieu et place du gouverneur empêché, a souligné que la douane a « une mission de protection de la société, hélas peu connue », a-t-il regretté.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire