3.02.2014

Mode: Douala en Fashion Addict’s

By Rita Diba, Cameroon Tribune, 28-02-2014

Le salon des créateurs et des modes ethno-chics s’est déroulé du 26 au 28 février.


Pendant trois jours, le Castel Hall de Bonapriso a accueilli une vingtaine de créateurs venus du Mali, du Sénégal, du Burundi, de la Guinée et du Cameroun, dans le cadre de la première édition de Fashion Addict’s. Le salon des créateurs et des modes ethno-chics se tient depuis mercredi dernier et prend fin ce jour dans la capitale économique.
L’évènement a connu deux volets : une partie shopping en journée et une autre orientée gala et glamour en soirée. Selon les promotrices Nathalie Daouda et Leila Mathel, il s’agit d’attirer l’attention sur le prêt-à-porter local, mettre en avant des créateurs africains qui ont la capacité d’offrir des produits destinés au marché africain. Il est ainsi question de créer une plateforme de rencontre entre l’offre et le consommateur, habitué au prêt-à-porter importé.
Pour Nathalie Daouda, « aujourd’hui au Cameroun, le marché du prêt-à-porter est occupé à 99% par les Chinois et l’Occident. Je ne veux pas croire qu’il n’y a pas de place pour le prêt-à-porter local ». Elle insiste également sur le concept ethno-chic, « une tendance très marquée aujourd’hui ». Qui, plus qu’un style vestimentaire, est une manière de penser. Une façon d’assumer son « identité multiculturelle », africain vivant avec son époque, dans un contexte de village planétaire. « Afropolitain », en somme. L’organisatrice prend l’exemple du Nigeria où de nombreux jeunes consomment local en termes de mode.>>>

1 commentaire:

  1. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer