3.22.2014

Contraintes clés- culture entrepreneuriale au Cameroun, selon BIT



Par Ramy M, Assistante E2C International Network
La création d’entreprises est un élément essentiel au dynamisme d’une économie en quête d’émergence comme le Cameroun, en particulier dans un contexte caractérisé par un  sous-emploi aigu et où les jeunes, de plus en plus nombreux, peinent à accéder à l’emploi salarié.
Malgré l’existence d’un esprit d’entrepreneurial manifeste tant chez les jeunes et les femmes que les séniors, la culture entrepreneuriale au Cameroun est affecté par une multitude de contraintes décrites ci-dessous.
 

Source : BIT, Evaluation de l’environnement des affaires au Cameroun, 2013, p.64
Il convient de souligner que les jeunes camerounais, peu imprégnés à la prise de risque  calculé  et à la culture de l’échec, ne disposent pas de conditions suffisamment favorables et des compétences requises pour créer, gérer et développer efficacement leurs entreprises.
Malgré la présence d’un nombre important de programmes d’appui sans une coordination appropriée et dont le business-modèle reste à parfaire, il existe un grand décalage entre les offres d’accompagnement des structures spécialisées et aux besoins réels des entrepreneurs. Les accompagnants ne disposant pas toujours de compétences complètes pour aider les porteurs de projets.
Il en résulte une inefficacité globale dans l’accompagnement.  Pour ce faire, Il est donc indispensable, entre autres, de mettre l’entrepreneur au centre des priorités éducatives, de développement et de communication,  d’assurer une meilleure conception et coordination des programmes entrepreneuriat, de promouvoir la création et le développement des structures conseils en entrepreneuriat et gestion d’entreprises.  
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire