2.18.2014

Palais de l’Unité: 2013, année fructueuse

Par J.B. KETCHATENG, Cameroon Tibune, 17-02-2014

La plaquette bilan de l’activité du président Biya apprécie les progrès économiques et démocratiques de l’an dernier.

La Une résume à elle seule l’agenda du président en 2013. Une année qui aura permis à Paul Biya de cueillir de beaux fruits. Grands projets, élections organisées dans le calme et la transparence, un engagement total en matière de paix et de sécurité en Afrique, visites du couple présidentiel à l’étranger. Telle est la panoplie des sujets que le lecteur retrouve dans cette édition bilingue de l’Année du président. Pour Martin Belinga Eboutou, Paul Biya aura été pendant cette année: «  l’architecte et l’artiste ».
Le « bel édifice » dont parle le ministre, directeur du Cabinet civil de la présidence de la République et directeur de la publication est donc une œuvre d’un esprit distingué. Une tâche d’ « artiste » qui prend corps et irrigue la vie de la nation camerounaise dans tous ses compartiments. Dans le segment économique, par exemple, l’agenda résumé de l’activité présidentielle note le « bon » rythme des grands projets que le lecteur aura le loisir d’apprécier au fil des pages en français comme dans la partie en langue anglaise. Le nouveau pont sur le Wouri, les barrages de Memve’ele, Lom-Pangar, le port de Kribi… Ces multiples « Grandes Réalisations » infrastructurelles font écho à une riche année électorale sans les tourments que l’on redoute souvent ailleurs et notamment en Afrique.
Et pourtant, sur le front de la stabilité et de la paix, les soucis n’ont pas manqué. Les prises d’otages étrangers dans la région de l’Extrême-Nord, qui se sont terminées heureusement grâce à l’entregent et à l’implication personnelle du président de la République, en témoignent. Mais c’est aussi à travers le sommet de Yaoundé sur la sécurité et la sûreté maritimes dans le golfe de Guinée, que se préparent les futures réponses à ces périls. Celles qui meubleront, certainement, l’agenda de 2014. >>>

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire