2.13.2014

Les projets qui vont bénéficier de l'Emprunt obligataire 2013

Route Foumban Tibati

La liste et les montants initialement arrêtés sont confirmés dans un décret signé le 06 février. 

Barrage hydroélectrique de Memve’ele
C’est le projet qui reçoit la plus grosse part de l’emprunt, soit 23 milliards de F. Le projet d’aménagement hydroélectrique de Memve’ele est réalisé sur le fleuve Ntem dans région du Sud. Dans une interview publiée dans le deuxième numéro du magazine Echos de Memve’ele (Juillet-septembre 2013), Dieudonné Bisso, directeur du projet affirme que 211 mégawatts d’énergie électrique seront injectés dans le réseau interconnecté Sud en 2017.

Restructuration des entreprises
L’Etat compte utiliser 12 milliards de F pour sa prise de participation dans la restructuration des entreprises. Bien que les entreprises concernées n’aient pas été identifiées, il y a actuellement la Commercial Bank of Cameroon (CBC) dont le processus de restructuration est en cours.
Autoroute Yaoundé-Nsimalen
10,5 milliards de F ont été réservés à la réalisation de cette infrastructure routière. Le marché des travaux de la section dite en rase campagne (Ahala-carrefour Meyo- carrefour Nsimalen), longue de 10,8 km a été attribué à l’entreprise chinoise China Communications Construction Company Ltd. Le projet comprend aussi une section urbaine. Elle est constituée de trois lots : Ahala-Trois statues (5,8 km), Trois statues-Poste centrale (1,9 km),  Carrefour Warda à la sous-préfecture Tsinga (2,1 km)  ils seront respectivement réalisés par Sinohydro Corporation, China Road and Bridge Corporation et Arab Contractors Cameroun.
Complexe industrialo-portuaire de Kribi
L’infrastructure recevra neuf milliards de F. Fonds qui devrait servir à financer la contrepartie de l’Etat. En effet, lors de la signature, vendredi dernier, de la convention de financement pour le fonds de développement de la ville de Kribi, le Minepat a laissé entendre que le gouvernement finance certaines études en vue de la réalisation des infrastructures dans la zone industrialo-portuaire. La première phase des travaux devrait s’achever dans quelques mois avec l’arrivée du premier navire en juin prochain.
Ring-Road
Les travaux lancés en 2011 sont actuellement en cours sur le tronçon Bamenda-Kumbo. Et c’est cet axe qui bénéficie de sept milliards de F pour la poursuite du chantier. La Ring-Road est divisée en quatre sections : Ndop-Kumbo (60,5Km), Kumbo-Nkambe (66 Km), Nkambe-Wum (110 Km), Wum-Bamenda (81 Km). L’infrastructure devrait permettre de faciliter le déplacement des personnes et des biens dans la région du Nord-Ouest.
Obala-Batchenga-Bouam
Le chantier reçoit quatre milliards de F obtenus dans le cadre de l’emprunt obligataire. Les travaux de bitumage sur l’axe Obala-Mbandjock sont déjà terminés. Cet argent devrait être injecté dans le lot Mbandjock-Nanga-Eboko où les travaux sont en cours actuellement. Suivra ensuite le tronçon Nanga-Eboko-Bouam.
Zoétélé-Nkolyop
Cet axe routier long de 28 Km est situé dans département du Dja-et-Lobo, région du Sud. Il relie les arrondissements de Zoétélé et de Meyomessala. Les travaux ont démarré en avril 2012. C’est un projet entièrement financé par l’Etat du Cameroun à hauteur de 16 milliards de F. L’emprunt de décembre dernier a alloué quatre milliards de F à ce chantier.
Logements sociaux d’Olembe
Quatre milliards de F seront injectés dans la réalisation des voies d’accès. En septembre dernier, la commercialisation de 1675 logements sociaux a été lancée.
Route Foumban-Tibati
Cette infrastructure reçoit trois milliards de F. C’est un projet qui a également bénéficié du financement de la Banque arabe pour le développement économique en Afrique (Badéa) soit 4 milliards de F et le Fonds saoudien de développement (5,016 milliards de F).
Pénétrante Est de Yaoundé         
L’aménagement de la pénétrante Est de Yaoundé (Mimboman-Nkoabang) d’une longueur de 4 Km reçoit 2,5 milliards de F. Un appel d’offres a été lancé en 2012 par la Communauté urbaine pour la construction et la maîtrise des travaux qui devraient permettre de faciliter le transport urbain.
Route Garoua-Boulaï-Ngaoundéré
La route nationale n°1 Garoua-Boulaï-Ngaoundéré clot la liste des projets avec un milliard de F. Les travaux de bitumage de ce tronçon ont commencé en 2009. Cette infrastructure, longue de 250 Km assure la liaison entre le Nord et le Sud du pays et permettra de renforcer les échanges avec le Tchad.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire