2.04.2014

Les clés pour devenir un manager international

Par Marion Senant, Cadremploi,
Comment mobiliser et entraîner son équipe quand elle ne partage pas les mêmes codes culturels que soi ? Cette question, de plus en plus de managers, doivent y répondre - et pas seulement des expats. Le management interculturel prend une place de plus en plus importante dans les entreprises, qui partent chercher des relais de croissance dans le monde entier.
« Vous devez être des ponts entre les cultures », c’est par ces mots que Robert Dorlin, directeur Marketing digital chez EF Education First a conclu le séminaire Careers Beyond Borders début octobre à Chicago.
Dans la salle : plusieurs centaines de jeunes adultes, salariés en formation continue ou chercheurs d’emploi - venus des quatre coins du monde pour apprendre l’anglais… et s’imprégner de la culture américaine. 

La langue, oui, mais pas sans les codes culturels

Chaque année, ils sont plus nombreux à décider de consacrer quelques semaines ou quelques mois pour partir en immersion dans un pays anglo-saxon. Chez EF, qui propose ce type de séjours, le nombre des étudiants adultes a connu une croissance à deux chiffres ces cinq dernières années. Ils viennent du Brésil, de Turquie, d’Asie, du Moyen-Orient… mais aussi de France, d’Espagne ou d’Italie. Leur objectif : être capable de travailler dans un contexte international, ce qui implique de maîtriser la langue de Shakespeare évidemment, mais aussi les us et coutumes anglo-saxons, qui dominent le monde de l’entreprise aujourd’hui.>>>

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire