2.25.2014

Le président Paul Biya reçoit l’ambassadeur de Russie

Par MONDA BAKOA, Cameroon Tribune, 25-02-2014
Coïncidence : la date du 20 février 2014 entrée dans les annales comme celle de la célébration du cinquantenaire de la Réunification de notre pays, fut aussi le cinquantième anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques entre le Cameroun et la Russie. Ces relations datent en effet du 20 février 1964. A l’issue d’une audience, à lui accordée, mardi en mi-journée, par le président Paul Biya, l’ambassadeur de Russie au Cameroun, Nikolay Ratsiborinskiy, s’est fait fort de la rappeler.
Face à la presse, il a indiqué qu’au nom du gouvernement russe, il a félicité le chef de l’Etat pour « la parfaite organisation » des festivités du cinquantenaire de la Réunification à Buea. Lesquelles ont démontré, à son avis, la vitalité de l’unité nationale au Cameroun. Ce fut « un grand événement », a-t-il ajouté.
L’entretien avec le chef de l’Etat, a précisé le diplomate russe, a donné lieu à un tour d’horizon de la coopération bilatérale. Laquelle entre donc dans sa cinquante-unième année. Louant l’excellence de cette coopération, Nikolay Ratsiborinskiy a indiqué que le président Paul Biya et lui sont d’accord pour relever le niveau. Deux ministres camerounais étaient en visite à Moscou, l’année dernière. Et le diplomate russe explique que ce type d’échanges et de dialogue devrait être poursuivi et amélioré.
Le chef de la représentation russe à Yaoundé révèle qu’il a aussi été évoqué, lors de l’entretien, la disponibilité de son pays à contribuer à la réalisation de grands projets engagés par le président de la République. Les domaines visés par Moscou étant ceux des infrastructures et de l’énergie, entre autres.
L’on pourrait rappeler que, déjà, dans le domaine de la formation, l’Ecole des Eaux et Forêts de Mbalmayo et l’université de Dschang ont bénéficié d’importants appuis de la coopération russe. Et que, plus de 2000 étudiants camerounais ont été formés en Russie, depuis 1964.
Il y a lieu de rappeler aussi qu’à l’issue d’une rencontre, en décembre 2012 au palais de l’Unité, avec le chef de l’Etat, Nikolay Ratsiborinskiy avait promis de faire profiter au Cameroun, l'expérience et de l'expertise de son pays en matière d'aménagement hydraulique.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire