2.23.2014

Le point focal du Cameroun pour l'Agriculture tropicale humide est en marche

Par Sorèle GUEBEDIANG, Cameroon Tribune, 23-02-2014

Le programme de recherche multi partenarial mis en place vendredi à Yaoundé

 C’est pour résoudre les problèmes identifiés en milieu rurale que le programme d’agriculture tropicale humide a mis en place un facilitateur local au Cameroun vendredi dernier à Yaoundé. Il s’agit entre autres de l’intensification agricole,  l’accès au crédit, le manque des structures organisationnelles en milieu paysan, l’accès au matériel végétal, aux infrastructures agricoles et à certaines techniques de production élaborées par les chercheurs et internationaux.
Cette plateforme qui regroupe tous les chercheurs a pour objectif d’intensifier l’agriculture en milieu rural en vue d’améliorer le bien être des petits producteurs via  le partage des expériences et des ressources mises en œuvre, l’amélioration des ressources naturelles dans l’optique de préserver les sols propices à l’agriculture
Lancé en Afrique de l’ouest en juillet 2013 (Nigéria), le Programme d’agriculture tropicale dénommé Humids tropics au Cameroun lancé vendredi dernier va intervenir dans les régions du Centre, de l’Ouest et du Sud-Oues t». Logé à I’Institut international d’Agriculture tropicale (IITA-cameroun), après la délimitation de la zone d’intervention, les travaux vont consister également à identifier les actions en cours des producteurs pour ne pas dupliquer les efforts et les ressources, à identifier les partenaires nationaux qui y travaillent déjà avec les petits producteurs en milieu rural et avec qui des plateformes de recherche de développement seront créés. « Nous allons travailler avec les instituts de recherche nationaux présents dans le site, les universités, les organisations paysannes, les Ong, les structures de développement et les autorités  administratives. Parce que nous avons besoin du soutien politique ».
Concernant les cultures ciblées, le programme rassure qu’il ne vient pas bousculer les habitudes culturales des producteurs.>>>

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire