1.24.2014

Vers une meilleure harmonisation du fonctionnement des Sociétés coopératives:

Par Assiatou NGAPOUT, Cameroon Tribune, 22-01-2014

Un atelier sur le cadre juridique national tenu mercredi dernier à Yaoundé.

Dans sa stratégie de développement du secteur rural pour résorber la pauvreté, le ministère de l’Agriculture et du Développement rural (Minader) envisage de promouvoir l’émergence et le développement des organisations paysannes. Ceci, à travers une bonne organisation et un meilleur fonctionnement des sociétés coopératives au Cameroun. C’est dans ce sens qu’une harmonisation du cadre juridique national de la loi sur les coopératives avec les dispositions de l’acte uniforme de l'Organisation pour l'harmonisation en Afrique du Droit des Affaires (Ohada), relative aux sociétés coopératives est nécessaire.
C’est ce qui justifie la tenue mercredi dernier à Yaoundé d’un atelier de validation des projets de loi et décret portant organisation des sociétés coopératives, présidé par le secrétaire général au Minader,  Jean Claude Eko’o Akouafane. «  Le Cameroun est cosignataire de l’acte uniforme de l’Ohada spécialement conçu à l’action coopérative et la loi camerounaise de 1992 relative à l’organisation des Coopératives et aux groupes d’initiative commune (Gic). Mais, cet acte ne reflète pas les réalités des organisations des coopératives camerounaises.  Parce que n’incluant pas les Gic par exemple », a confié Gatien Biloa, inspecteur général du développement rural au Minader.>>>

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire