1.23.2014

Travailler à l'étranger : où s'exporter selon son profil ?

Par Benjamin Dusaussoy, keljob, 22-10-2013
Travailler à l'étranger : où s'exporter selon son profilEnvie d’acquérir une première expérience professionnelle ? De booster votre carrière ? De plus en plus de Français choisissent de le faire en partant à l’étranger. Zoom sur les métiers les plus recherchés par territoire pour les candidats qui ont une bonne connaissance des langues.

Amérique du Nord
Au Canada comme aux États-Unis, les besoins en main-d’œuvre qualifiée ne manquent pas. Notamment dans l’industrie pétrolière et gazière.
« Il y a une pénurie de compétences techniques de l’amont à l’aval : forage, transport ou Recherche & Développement. Un candidat français qui a fait une école d’ingénieurs ainsi qu’un troisième cycle spécialisé dans cette filière trouvera, en Amérique du Nord, un poste plus vite qu’en France », assure Fabrice Lacombe, président de Michael Page France, Afrique et Europe du Sud. Les ingénieurs français sont en effet très prisés outre-Atlantique. « Ils sont spécialisés dès le début de leur formation, contrairement aux Anglo-Saxons », décrypte Oliver Sheppard, chargé de mission pour Pôle emploi International.
Autre secteur porteur : l’informatique. La demande est forte dans la Silicon Valley et au Canada pour des profils d’ingénieurs réseaux et de chefs de projet IT. « Les français sont bien formés grâce au système d’alternance et aux stages. Ils peuvent ainsi se hisser à des postes intéressants au sein d’entreprises qui recrutent sur des compétences plutôt que sur l’aspect linguistique, puisque le langage informatique est le même », confie John Murat, directeur du cabinet Approach People Recruitment.>>>

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire