1.22.2014

Honneur aux enseignants d'universités méritants

Par Elise ZIEMINE, Cameroon Tribune, 20-01-2014

Les conditions précisées dans un texte du Premier ministre signé le 16 janvier dernier.

La bonne nouvelle est tombée jeudi dernier. Des Palmes académiques seront désormais décernées aux enseignants méritants à travers le triangle national. Sans exception. Qu’il s’agisse de ceux du primaire comme du secondaire, des établissements d’enseignement public et privé. Le décret fixant les modalités et les conditions d’attribution est signé du Premier ministre, chef du gouvernement, Philemon Yang.
Rendu public dans CT de vendredi dernier, le texte est au centre de toutes les conversations ce lundi matin au ministère des Enseignements secondaires (Minesec). La recherche des conditions d’attribution, le dossier de candidatures, les interrogations des professeurs sont nombreuses mais ne trouvent pas de réponses en ces lieux. C’est dans le décret que tout est précisé. En le parcourant, l’on apprend que « les Palmes académiques sont des distinctions honorifiques et scientifiques visant à valoriser les mérites des personnels enseignants du secteur de l’éducation nationale. »
Concrètement, ces Palmes comprennent trois grades : le grade de chevalier, d’officier et de commandeur des Palmes académiques. Ne pourra recevoir la Palme de commandeur que celui qui aura reçu les deux premiers et justifiera de 25 ans au moins d’enseignement effectif. Ces distinctions seront attribuées au nom du président de la République à des enseignants particuliers. Ceux qui auront brillé par la qualité des services rendus, la probité morale et la production des œuvres de l’esprit entre autres. Le décret précise également que l’attribution de ces Palmes n’exclut pas l’accès des récipiendaires à d’autres distinctions honorifiques prévues par les textes en vigueur. Seuls, exclus, les enseignants faisant l’objet de poursuites judiciaires. >>>

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire