1.23.2014

Finances publiques, dérapages interdits

Par Josiane TCHAKOUNTE, Cameroon Tribune, 22-01-2014

Le ministre des Finances a indiqué mercredi à ses collaborateurs, les règles à observer au cours de l’année 2014.

Que ce soit dans la mise en œuvre des grandes réformes en cours sur les finances publiques avec l’avènement du budget programme, les réformes budgétaires, fiscales et comptables, la maîtrise de la dépense publique ou encore le financement optimal de l’économie nationale, il y a encore comme un goût d’inachevé au ministère des Finances (Minfi). « Cessons d’être des obstacles non justifiés », a lancé le ministre », Alamine Ousmane Mey, mercredi à l’ouverture des travaux de la conférence annuelle des responsables des services centraux, déconcentrés et extérieurs du Minfi.

Pour cette année 2014, le Minfi prône l’émergence, la discipline budgétaire et la performance. C’est autour de ces trois thèmes-clés que tous les responsables de ce département ministériel sont appelés à travailler durant trois jours. S’agissant notamment de la discipline budgétaire, qui interpelle tous les acteurs du secteur financier (administrations, entreprises, ordonnateurs, comptables publics, contrôleurs des finances publiques et contribuables), le respect scrupuleux des procédures budgétaires, du recouvrement et du reversement des recettes de l’Etat, sont quelques-unes des règles qu’ils devront observer. « Des séminaires thématiques vont ponctuer les trois jours de la conférence pour outiller toutes ces personnes afin qu’elles puissent jouer le rôle de facilitateurs de l’exécution du budget, et faire en sorte que nous soyons à même de dire en fin d’année que le budget de l’Etat a été exécuté en recettes et en dépenses totalement dans l’esprit de la loi de finances et selon la volonté des représentants du peuple », a confié Alamine Ousmane Mey. >>>

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire