12.18.2013

Le partenariat évalué entre le Cameroun et l'Union européenne

Par Jean Baptiste KETCHATENG, Cameroon Tribune, 16-12-2013

La seconde session annuelle du dialogue politique structuré s’est tenue lundi.

Durant trois heures lundi, 16 décembre 2013 à Yaoundé, des ministres camerounais en charge de divers secteurs (Relations extérieures, Economie, Plan, Mines, Industrie, Justice, Forêts, Faune) ; des représentants d’organismes indépendants (Commission nationale des droits de l’Homme et des libertés, Commission nationale anti-corruption…) et les ambassadeurs des pays européens, ont animé la seconde session ordinaire pour l’année 2014 du dialogue politique structuré entre le Cameroun et l’Union européenne (UE).
C’est Pierre Moukoko Mbonjo, le ministre des Relations extérieures et co-président de l’instance, qui conduisait la délégation d’officiels camerounais.
Dans les dossiers sur la table, deux sujets : l’évaluation des engagements camerounais en matière de gouvernance vis-à-vis de l’UE et la gestion des problèmes sécuritaires et humanitaires au Cameroun placé dans la perspective de l’environnement de l’Afrique centrale. C’était donc une discussion, à l’abri des oreilles non habilitées, comme à l’accoutumée, même si l’ambassadeur, chef de la délégation de l’Union européenne, a laissé filer quelques informations avant que la presse ne quitte la salle d’apparat du ministère des Relations extérieures. Françoise Collet souhaitait qu’au-delà de l’ordre du jour officiel de cette deuxième session ordinaire du dialogue politique structuré, les deux parties jettent un œil examinateur sur l’exécution actuelle du Fonds européen de développement (Fed)…>>>

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire