12.06.2013

Le monde salue le courage de Mandela, "source d'inspiration" pour l'humanité

La mort jeudi de Nelson Mandela, premier président noir d'Afrique du Sud et icône de la lutte contre l'injustice, a suscité une vague immédiate d'émotion à travers le monde et un afflux d'hommages sans précédent, à la hauteur de cette personnalité hors du commun.
La mort jeudi de Nelson Mandela, premier président noir d'Afrique du Sud et icône de la lutte contre l'injustice, a suscité une vague immédiate d'émotion à travers le monde et un afflux d'hommages sans précédent, à la hauteur de cette personnalité hors du commun.  Aucun chef d'Etat, résistant politique, prix Nobel ou prisonnier de conscience n'avait encore provoqué, à sa mort, un tel déferlement de marques d'émotion et de respect provenant des quatre coins de la planète.
Les leaders politiques, qui se presseront bientôt aux funérailles de l'ancien président décédé à 95 ans, ont rendu un hommage unanime à "Madiba" (le nom de clan de Mandela), insistant sur les qualités humaines de celui qui, après 27 ans passées dans les geôles de l'apartheid, en était ressorti sans rancune.

"Nous avons perdu l'un des hommes les plus influents, les plus courageux, et l'un des êtres humains les plus profondément bons (...) sur cette Terre", a déclaré un autre premier président noir, Barack Obama, qui a fait mettre les drapeaux en berne aux Etats-Unis.
"Grâce à sa farouche dignité et à sa volonté inébranlable de sacrifier sa propre liberté pour la liberté des autres, il a transformé l'Afrique du Sud et nous a tous émus", a-t-il souligné depuis la Maison Blanche.
Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon, qui a salué une "source d'inspiration" pour le monde, a également insisté sur la dignité et l'"humilité" de Nelson Mandela.
"Nous devons nous inspirer de sa sagesse, de sa détermination et de son engagement pour nous efforcer de rendre le monde meilleur", a-t-il déclaré.
Les membres du Conseil de sécurité de l'ONU ont exprimé "leur profonde admiration pour les qualités morales et politiques exceptionnelles" de Nelson Mandela, qui "restera à tout jamais dans les mémoires comme une personne qui a sacrifié une grande partie de sa vie (...) pour que des millions d?autres puissent avoir un avenir meilleur".
Autre hommage, celui du Premier ministre britannique David Cameron, qui, en 2006, avait demandé pardon pour les "erreurs" de son parti à l'époque de l'apartheid. "Une grande lumière s'est éteinte", a-t-il déclaré, saluant "une légende dans la vie, et maintenant dans la mort".
En Asie, le président chinois Xi Jinping a salué les "extraordinaires contributions qu'il a apportées au développement de l'humanité", tandis que le Premier ministre indien Manmohan Singh l'a qualifié de "vrai Gandhien", en référence au mahatmah Gandhi.
Le Dalaï Lama a déclaré avoir perdu avec Nelson Mandela "un ami cher" et a salué "un homme de courage, de principes et à l'intégrité incontestable".
"Un combattant magnifique"
Au-delà de son humanité exceptionnelle, Nelson Mandela restera ausi dans les mémoires comme un résistant, opposant historique et inlassable de l'apartheid.
Le président français François Hollande a ainsi vu en lui "un résistant exceptionnel", "un combattant magnifique" : il a été "l?incarnation de la Nation sud-africaine, le ciment de son unité et la fierté de toute l?Afrique".
La chancelière allemande Angela Merkel a elle estimé que le nom de Mandela restera "pour toujours lié au combat contre l'oppression".>>>

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire