11.30.2013

Quand culture rime avec développement régional


Par Monica NKODO, Cameroon Tribune, 28-11-2013

Les ministres chargés du volet culturel en Afrique centrale ont étudié cette possibilité jeudi à Yaoundé.

Masque Tikar
La culture. Un terme simple mais aux immenses contours. Qu’il s’agisse du théâtre, du cinéma, de la musique, des arts plastiques, entre autres, ou que l’on parle du patrimoine national, elle constitue un moyen incontournable pour l’évolution de la sous-région Afrique centrale. C’est du moins ce que pense Ama Tutu Muna, ministre des Arts et de la Culture du Cameroun, et ses homologues du Congo et de la République centrafricaine réunis jeudi à Yaoundé.

En présence de  Crispin Jaime Sangale Rondo, secrétaire général adjoint de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (Ceeac), et des représentants pour la sous-région de l’Unesco, Benoît Sossou, et de l’Organisation internationale de la Francophonie, Eric Poppe, ces responsables de la Culture dans la sous-région se sont concertés autour du thème : « La culture au cœur du développement économique de l’intégration régionale au sein de la Ceeac. » Le but de leur rencontre était de valider une stratégie, devant s’accompagner d’actions à mettre en œuvre à l’horizon 2015. Ladite stratégie veut se servir des capacités culturelles de la sous-région pour favoriser son accroissement économique. Pour cela, il faut détecter les points forts susceptibles d’être exploités. Chaque pays étant pleinement conscient de son potentiel culturel.>>>

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire