11.07.2013

OIE: Communication sur la formalisation des entreprises



 OIE, 30 septembre 2013

 « Il faut résoudre le problème du coût de fonctionnement des entreprises si lon veut encourager la formalisation des entreprises » soulignent les employeurs lors dune réunion dexperts du bit sur la transition de léconomie informelle vers léconomie formelle.

Lors d’une réunion tripartite d’experts organisée par le BIT pour examiner la transition de l’économie informelle vers l’économie formelle, des représentants employeurs du monde entier ont apporté leurs contributions au nom des entreprises. Le Groupe des employeurs est parvenu à faire inclure ce thème à l’ordre du jour de la Conférence internationale du travail (CIT) et la réunion s’est concentrée sur le questionnaire contenu dans le Rapport V(1) publié en juillet en vue de la préparation de la CIT 2014.

Les employeurs ont souligné qu’un des principaux facteurs qui contribuent à la prévalence de l’informalité est le coût lié au fonctionnement de l’entreprise ; ils ont également relevé que l’approche étroite du questionnaire sur les marchés du travail a donné lieu à des propositions inutiles quant à la formalisation des travailleurs et à l’amélioration de leurs droits. Celles-ci, ont avancé les employeurs, n’auront pas pour effet d’assurer la transition vers la formalité, mais élimineront les encouragements à la formalisation. Un plus large éventail de mesures doit être envisagé, comme l’amélioration des droits des employeurs, la promotion d’administrations efficaces, la création d’encouragements à la formalisation ; la mise en application de réformes juridiques et la facilitation de l’enregistrement et de l’obtention de licences pour les entreprises.>>>

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire