11.19.2013

Des équipements pour accélérer la production des Semences améliorées de maïs

Par Sorele GUEBEDIANG, Cameroon Tribune, 18-11-2013

Deux stations mobiles de conditionnement réceptionnées lundi par le Minader à Yaoundé.

Dans la production des semences améliorées de maïs, les acteurs font face au problème de calibrage des graines. Un processus qui nécessite un matériel d’appoint pour la taille des trous qui est fonction de celle de la graine. « Si vous faites un trou trop grand, le maïs tombe et si vous le faites trop petit, la graine ne passe pas.
C’est pourquoi il faut standardiser la taille des graines », a expliqué Essimi Menye, ministre de l’Agriculture et du Développement rural (Minader), lundi à l’occasion de la démonstration de l’utilisation de deux stations mobiles de conditionnement acquises par le Fonds semencier. Ces deux équipements  vont permettre d’augmenter l’offre en semences de pré-base non seulement au cours de cette campagne agricole mais aussi pour la prochaine. « Nous sommes déjà en novembre  et la campagne se poursuit. Les prochaines récoltes de maïs se feront en décembre et nous avons sur le terrain un potentiel de près de 500 t de semences de bases pour 1000 ha qui vont être récoltées et traitées avec ces équipements », a rassuré Essimi Menye. Grâce à elles, les multiplicateurs vont trier, traiter, emballer, afin de les rendre prêts à l’utilisation pour qu’à la fin de cette campagne, 20 000 t de semences soit disponibles. C’est ainsi que dès mars 2014, ce procédé sera transféré dans les champs de multiplication.>>>

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire