11.18.2013

De nouvelles directives pour le contrôle de l'Exploitation forestière

Par Josiane Tchakounté, Cameroon Tribune, 17-11-2013 

Elles sont contenues dans le Guide du contrôleur forestier présenté vendredi dernier à Yaoundé.

Actuellement, les infractions forestières sont en baisse au Cameroun. Une tendance qui devrait perdurer avec l’adoption du Guide du contrôleur forestier rendu exécutoire depuis décembre 2012. « Lorsqu’un exploitant sait sur quoi il va être contrôlé, cela devrait lui permettre de réduire le taux des infractions », confie Dr Marie Mbolo, chef de mission à l’Observateur indépendant au contrôle forestier et au suivi des infractions forestières au Cameroun (OI).
Raison pour laquelle un atelier de présentation et de formation à l’utilisation de ce document s’est tenu vendredi dernier à Yaoundé à l’intention de tous les intervenants dans la chaîne de l’exploitation forestière. « Le ministre des Forêts et de la Faune tient à ce que cet instrument important qu’il remet à ses collaborateurs et à la profession en général, soit la base sur laquelle chacun saura sur quoi il sera contrôlé, sanctionné, et travaille en collaboration avec le ministère dans le cadre de l’exploitation forestière », a déclaré Joseph-Claude Abena, inspecteur général du ministère des Forêts et de la Faune en ouvrant l’atelier.
Le Guide du contrôleur forestier adapté à la Stratégie nationale des contrôles forestier et faunique et aux exigences des grilles de légalité de l’Accord de partenariat volontaire (Apv-Flegt) rassemble les actions à mener pour un contrôle forestier efficace. « Si le contrôleur rencontre un grumier en route, il doit savoir quoi contrôler et comment sanctionner pour éviter d’être arnaqué. S’il est sur un check-point, dans une gare, un aéroport ou au port de Douala, il saura quelles sont les directives à suivre», explique Dr. Marie Mbolo. Les prescriptions du guide s’adressent aux contrôleurs, mais également aux exploitants forestiers, d’où la participation du Syndicat national des exploitants forestiers du Cameroun à cet atelier.>>>

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire