11.21.2013

AUF:Appel à candidatures — Constitution d'une banque d'experts pour le programme « Dialogue d'expertise »

Appel à candidatures — Constitution d'une banque d'experts pour le programme « Dialogue d'expertise »L'Agence universitaire de la Francophonie et l'Institut français collaborent à la mise en place du programme « Dialogue d'expertise ». Le dispositif prendra la forme d’une expertise, effectuée à la demande d’une université, et portant sur tout ou partie des activités d’un département universitaire de français ou d’un centre de langues. Les expertises pourront être globales (ensemble de l'activité du département ou du centre) ou spécifiques (limitée à une question ou un ensemble de question).
Les expertises globales porteront notamment sur les domaines suivants: sélection des étudiants, ingénierie de formation, curriculums, diplomation, employabilité des diplômés, recherche, intégration du numérique, etc.

Les expertises spécifiques pourront par exemple porter sur les formations professionnelles au sein des départements de français (notamment les formations de traducteurs / interprètes), les parcours de français sur objectifs spécifiques, ou une thématique spécifique au département (enseignement de la littérature, formation au tourisme, etc.) ou au centre de langue (amélioration du niveau de sortie des étudiants, révision du curriculum d'enseignement de la langue, etc.).
Le dispositif épouse la forme schématique d’un « audit ». Il comprend trois grandes phases :
1. une autoévaluation où l'établissement est invité à remplir un questionnaire couvrant l’ensemble de ses activités ; 2. une mission courte permettant à deux experts d’affiner le diagnostic. À la suite de la mission, un rapport est rédigé qui dresse un bilan de la mission et propose des recommandations pour améliorer ou développer les activités. L’équipe d’experts est composée d’un binôme : un senior et un junior, spécialiste d’un aspect spécifique (FOS, FOAD, environnement numérique de travail (ENT), etc.), identifié en fonction des particularités de l’établissement visité. Un effort sera fait pour que l’un des experts soit un universitaire du pays ou de la région dans laquelle se déroule l’expertise. 3. S’il y a lieu, une deuxième mission est mise en place un ou deux ans après la première, pour aider à la mise en place des recommandations. Profil du candidat
Titulaire d’un doctorat, universitaire, il aura une connaissance approfondie d'un des domaines cités et aura occupé des postes de responsabilités dans son université : responsable de parcours, directeur de département, doyen, etc.
L'expert doit pouvoir justifier d'un statut de travailleur indépendant (enregistré auprès d'un registre du commerce ou affilié à un régime de sécurité sociale des travailleurs indépendants).
Les candidatures féminines et d'experts de pays en développement et pays émergents sont encouragées.
Déroulement de l'expertise (calendrier)
Visite des experts (2 ou 3 jours) dans l'établissement bénéficiaire : entretiens et réunion de travail (sur la base d'un Guide d'entretien qui sera remis à l'expert).
Un mois plus tard : rédaction d’une version provisoire du compte-rendu et transmission à l'établissement.
Un mois plus tard : commentaires de l'établissement sur le rapport et inclusion dans la rédaction définitive ; formulation de recommandations.
Si les évolutions envisagées étaient prévues à moyen terme (sur un laps de temps de 2 ans), le dialogue pourrait se poursuivre par une seconde visite d’un seul expert (pour un jour) et un second compte-rendu caractérisant le nouvel état des lieux.>>>

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire